Cet article a été publié le: 13/07/21 8:42 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Des associations de femmes du Haut-Sassandra sollicitées pour un reboisement de 15 ha de forêt

Vavoua, 13 juil 2021 (AIP)-La Société de conservation de la nature de Côte d’Ivoire (SCNCI) a sollicité des associations de femmes rurales de la région du Haut-Sassandra pour un reboisement de 15 ha de forêt, lors du lancement de son projet sur la restauration des forêts et des terres dégradées à Vavoua.

L’objectif général de la SCNCI est, selon Dr Odoukpé Saint Guillaume, chef du projet, d’améliorer la participation des femmes des communautés du centre-ouest à la reconstitution du couvert forestier et à la bonne gouvernance des ressources forestières.

Ainsi, ces femmes qui seront recrutées dans les départements de Daloa, d’Issia et de Vavoua auront à planter des arbres choisis selon leur préférence à raison de cinq hectares par département.

Dr Odoukpé Guillaume qui veut que les femmes plantent des arbres qui leur seront utiles dans le futur, a proposé, en atelier, des plants d’arbres comme le Teck, l’Akpi, le Fraké et le Framiré, d’ailleurs préférés par l’ensemble des femmes lors du lancement du projet.

L’ONG SCNCI va former et sensibiliser les femmes rurales sur la déforestation et l’intérêt à préserver des forêts, durant l’évolution du projet entièrement financé par l’Union européenne, a rassuré Dr Odoukpé jeudi 08 juillet 2021.

Cette formation inclura les techniques de reconstitution et de réhabilitation des forêts par le boisement, le reboisement et l’agroforesterie.

La finalité, pour l’ONG, est de développer des actions génératrices de revenus afin de lutter contre la pauvreté des femmes rurale et participer à la reconstitution du couvert forestier à travers l’action conservatrice sérieuse de la femme.

Cette cérémonie de lancement de ce projet a vu la participation à un haut niveau des agents des Eaux et Forêts de la direction régionale du Haut-Sassandra et de la Marahoué et ceux de la Sodefor.

(AIP)

Sk/bsp/kp