Cet article a été publié le: 26/01/22 16:20 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Des auditeurs reçoivent leurs parchemins en droit de l’homme

Abidjan, 26 jan 2022 (AIP)- Au total 212 auditeurs de l’Université des droits de l’homme du Conseil national des droits de l’homme (CNDH), ont reçu mercredi 26 janvier à l’école nationale de police d’Abidjan, leurs parchemins de fin de formation à l’occasion d’une double cérémonie, dont celle du lancement de la session 2022 de cette université.

Le président du conseil économique, social, environnemental et culturel, Dr Aka Aouélé, président de la cérémonie, s’est félicité du travail remarquable accompli par le CNDH, qui œuvre à inscrire de plus en plus la notion des droits de l’homme dans le quotidien des ivoiriens. « Je vous encourage à perpétuer cette belle dynamique à l’instar du chef de l’Etat, Alassane Ouattara, qui œuvre à ce que aucun droit ne soit foulé au sol », a-t-il déclaré.

Il a salué le courage des auditeurs. « Prendre l’option de renforcer votre capacité montre que vous voulez vous inscrire dans le défi de la modernité. Ces parchemins reflètent votre mérite. Je lance un appel à tous afin de venir se former sur ces questions d’actualité, car se former aux droits de l’homme est important », a assuré Aka Aouélé.

La présidente du CNDH, Namizata Sangaré a rappelé qu’au total 485 dossiers ont été réceptionnés en 2021, « démontrant ainsi l’intérêt des acteurs à participer à cette session de formation ».

Pour la présente cérémonie ce sont 212 auditeurs qui recevront le parchemin dont 72 auditrices ayant participé à la session de formation sur les droits des femmes, a-t-elle indiqué.

Depuis sa mise en place en février 2018, au total 1207 auditeurs ont été formés au cours des différentes sessions de l’université des droits de l’homme, notamment des agents des force de défense et de sécurité, des greffiers, des enseignants chercheurs, des professeurs, des banquiers, des assureurs, des étudiants, des aumôniers catholiques, des magistrats, (…).

« Ce cadre de formation permet de connaitre et de comprendre les droits de l’homme ainsi que leur implication dans la société. Nous travaillons à en faire un espace de référence en matière de droit de l’homme. Notre pays a besoin de promouvoir des valeurs de dignité et du respect des droits de l’homme dans tous les secteurs d’activités, (…), a assuré la présidente du CNDH.

La session 2022 de l’université des droits de l’homme du CNDH, démarre le 28 janvier.

(AIP)

gak/ask