Cet article a été publié le: 26/10/21 22:42 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Des bourses d’études pour contribuer à l’éducation scolaire des OEV

Abidjan, 26 oct 2021 (AIP)- Le ministère de la Femme, de Famille et de l’Enfant a procédé, mardi 26 octobre 2021, à la remise de bourses d’études à 23 orphelins et enfants vulnérables en vue de contribuer à leur l’éducation scolaire.

Selon la coordonnatrice du Programme national de prise en charge des orphelins et autre enfants rendus vulnérables du fait du VIH/Sida (PN-OEV), Dr Ameuthier Solange, ces bénéficiaires ont été sélectionnés autour des plateformes de soins et soutien des OEV basées à Abidjan et à l’intérieur du pays.

Ces bourses ont été octroyées dans le cadre de la mise en œuvre Plan national de développement (PND) de la Côte d’Ivoire qui a inscrit au centre de ses priorités,  la lutte contre la pauvreté à travers la prise en charge des vulnérabilités dans les structures sociales de base dont les Centres sociaux sur le territoire national, a expliqué Dr Ameuthier.

Le directeur de cabinet de la ministre de la Femme, de Famille et de l’Enfant, Djiké Raymond a exhorté les parents à suivre les enfants à promouvoir de manière efficiente ces bourses d’étude par l’obtention de bons résultats scolaires, au cours de la cérémonie qui a eu lieu au siège du PN-OEV.

« L’Etat est au service de tous, et le Ministère de la Femme, de la Famille et de l’enfant à travers le PN-OEV est également à votre écoute. Inscrivez-vous dans les programmes tels que les Associations Villageoises d’Epargnes et de Crédits (AVEC/GEC) pour votre autonomisation, gage du bien-être de vos différentes familles », a invité M. Djiké.

Au mois de juillet, le PN-OEV a conduit dans les localités d’Adzopé, d’Akoupé, de Bongouanou, de Dimbokro, de Bocanda, de N’Zékrézessou, de Bonoua, de Gbéléban, de Minignan et d’Odienné, une opération d’appui direct en vivres et non-vivres, au profit de 375 familles dont 225 vulnérables du fait du VIH/Sida et 125 impactées par la pandémie de la COVID-19. Et ce, pour une cible totale de 1500 enfants, suivant le critère de sélection d’un ménage ayant à charge quatre enfants, tenu par un homme ou une femme.

L’opération a porté également sur le renforcement des capacités opérationnelles de 25 centres sociaux. De précédentes opérations déployées par le PN-OEV entre 2007 et 2020, ont permis le renforcement des capacités opérationnelles 69 centres sociaux sur toute l’étendue du territoire ivoirien.

(AIP)

bsb/cmas