Cet article a été publié le: 26/07/21 14:34 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Des cadres techniques outillés pour l’emploi du nouveau format de compte rendu des conditions des pistes sur les aérodromes

Abidjan, 26 juil 2021 (AIP)-Une cinquantaine de cadres techniques des pays membres de l’Union monétaire ouest africaine (UEMOA) et de la Mauritanie bénéficient, du lundi 26 au vendredi 30 juillet 2021, à Abidjan, d’une formation pratique sur  la mise en œuvre du nouveau format de compte-rendu des conditions de piste sur les aérodromes, développé par l’Organisation  de l’aviation civile ( OACI).

Cet atelier est organisé par la commission de  l’UEMOA  en coordination avec le bureau régional de l’OACI et l’Autorité nationale de l’aviation civile (ANAC).

Le nouveau format mondial amélioré pour l’évaluation et la communication de l’état de surface des pistes (Global reporting format ou GRF) dont la date de mise en œuvre est fixée  au 4 novembre 2021 est destiné à établir de manière objective le lien entre les performances d’un avion et les renseignements sur l’état de la surface des pistes, relève-t-on.

Il permettra de  lutter contre les risques d’accidents liés à la sécurité des pistes estimé à ce jour à 25 % des causes d’accidents d’aviation. Le GRF  offre une caractérisation précise  des contaminants surface et épaisseur des pistes, permettant aux pilotes la prise en compte de ces conditions opérationnelles pour une sécurité optimale.

Pour le représentant de l’UEMOA, Gustave Diasso, les Etats membres de l’Union  ont obligation de mettre en place sur chaque aéroport, un mécanisme adapté pour la mise en place de ce nouveau concept. Sa mise en œuvre  exige l’application d’équipements de processus et de procédure ainsi que la participation de personnels compétents aux activités d’entretien et de production de compte-rendus.

Dans le cadre du renfoncement des capacités des  cadres techniques, cette formation permettra de tester l’efficacité des procédures opérationnelles de compte-rendu des conditions de piste sur les aérodromes, de familiariser les acteurs  dans l’application sur les sites, de maîtriser l’utilisation des moyens d’évaluation et de diffusion du rapport sur l’état des pistes.

Il s’agira aussi, aux participants, de non seulement consolider les connaissances déjà acquises sur la mise en œuvre du GRF, amis également à travers des séances pratiques de se doter d’outils supplémentaires  nécessaires au suivi des activités, a signifié la représentante du directeur général de l’ANAC, Kouadio Siramane.

Cet atelier, plus pratique, vient en complément à une session de formation théorique sur la mise en œuvre du GRF, organisée du 14 au 18 septembre 2020 à Dakar, au Sénégal.

(AIP)

tad/fmo