Cet article a été publié le: 5/08/22 7:48 GMT

Côte d’Ivoire – AIP / Des conducteurs de motos – taxis en grève illimitée à Bocanda

Bocanda, 05 août 2022 (AIP) – Les conducteurs de motos – taxis, assurant le transport urbain à Bocanda (Centre-Est, région du N’zi), observent depuis mercredi 03 août 2022, un arrêt de travail illimité pour protester contre la décision du haut conseil des entreprises de transport routier qui les confine en ville, leur interdisant la desserte des 10 villages de la commune.

Le porte-parole du collectif des conducteurs de motos taxis, Konaté Ibrahim, a affirmé que les motos – taxis payent la taxe communale qui s’élève à 40 000 francs CFA par an. Il s’insurge contre la fait que les syndicalistes de transport enlèvent les pneus de leurs engins quand ils vont dans les villages.

M. Konaté a indiqué qu’avec les 115 motos-taxis que compte Bocanda, il est difficile de faire la recette de 8000 francs jour et de payer le carburant et s’en sortir. «Nous demandons aux autorités locales de nous aider à entrer dans les villages de la commune sinon la grève continuera jusqu’à nouvel ordre”, a-t-il menacé.

Le secrétaire général de la section Bocanda du haut conseil des entreprises de transport routier, Fasina wassyou, a fait savoir que les taxis – motos ont été détournés de leur rôle principal qui est d’assurer le transport dans les différents quartiers de la ville. Les motos – taxis mènent une concurrence déloyale aux véhicules de transport en desservant tous les villages du département et même au-delà.

Ces engins sont conduits par des enfants dont l’âge varie entre 12 et 15 ans, qui sont sans permis ni assurance. Ils ne payent pas de patente. Il a déploré le fait que beaucoup d’enfants abandonnent l’école pour devenir des conducteurs. En attendant qu’une solution soit trouvée, cette grève crée beaucoup de désagréments aux usagers.

(AIP)
kkc/ik/fmo