Cet article a été publié le: 12/07/21 10:21 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Des échanges pour une meilleure collaboration entre les forces de l’ordre et la population de Bangolo

Bangolo, 12 juil 2021 (AIP) – Le Regroupement des acteurs ivoiriens des droits humains (RAIDH), en partenariat avec Konrad-Adenauer-Stiftung (KAS), a organisé une journée “portes ouvertes” en vue de permettre à la police, à la gendarmerie et aux pompiers civils d’expliquer leurs rôles et leurs modes de travail aux populations de Bangolo pour une meilleure collaboration.

« Il y a souvent des incompréhensions entre l’ensemble des institutions veillant à l’ordre public, au respect de la loi et les hommes qu’ils sont censés protéger ; c’est ce qui a poussé notre ONG à mettre sur pied ces échanges avec pour objectif de nettoyer certaines zones d’ombre entre les deux parties » a déclaré, vendredi 9 juillet 2021 à la sous-préfecture de Bangolo, le représentant de KAS, Tah Arsène.

Cette journée portes ouvertes qui se situe dans le cadre du projet « La paix par moi », a été l’occasion pour le chef du centre de secours d’urgence de Duékoué, Diomandé Moussa, et quelques-uns de ses collaborateurs de démontrer les premiers gestes à réaliser en cas d’accident à domicile.

La brigade de gendarmerie de Bangolo et le commissariat de Duékoué ont, pour leur part, expliqué aux acteurs de la société civile les lois que chaque citoyen doit respecter pour éviter de se retrouver dans les geôles et pour consolider la paix et la cohésion sociale dans le département.

Le projet « La paix par moi » est financé par l’Union européenne et couvre 27 localités sur le territoire national, note-t-on.

(AIP)

jn/bsb/kp