Cet article a été publié le: 17/06/21 9:32 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Des étudiantes sensibilisées sur la sexualité responsable et le planning familial

Songon, 17 juin 2021 (AIP)- L’Association ivoirienne pour le bien-être familial (AIBEF) a initié une campagne de sensibilisation des étudiantes de l’école supérieure d’intelligence économique (ESIE) sur la sexualité responsable et le planning familial dans la commune de Yopougon, dans la périphérie ouest d’Abidjan.

« La sexualité responsable recommande aux jeunes d’avoir un seul partenaire sexuel, de se protéger lors des rapports sexuels avec des préservatifs pour éviter des infections sexuellement transmissibles, et des grossesses précoces », a expliqué la championne de la planification familiale, Odette Laman lors d’une conférence, mardi 15 juin 2021, à (ESIE).

Pour sa part, Mme Akré de l’AIBEF a appelé les étudiantes à avoir une sexualité responsable, afin de ne pas compromettre leur avenir par des grossesses non désirées ou des maladies sexuellement transmissibles.

Le directeur général de l’institut, Vincent Gogbeu, a salué cette initiative de l’AIBEF qui va permettre de disposer des cadres du futur en bonne santé.

Les étudiantes ont dit être réceptives aux messages des championnes du planning familial. Des préservatifs leur ont été distribués.

Les grossesses des jeunes filles scolarisées ont des conséquences scolaires, sociales, économiques, physiques et psychologiques. Outre les risques de mortalité maternelle liés à la grossesse ou l’accouchement, les jeunes mères sont susceptibles de contracter des infections sexuellement transmissibles et de développer des effets psychologiques préjudiciables à leur santé, entre autres la dépression, le stres.

Pour y remédier les contenus des programmes scolaires en matière d’éducation sexuelle et la santé de la reproduction sont à enrichir, car les notions relatives à l’éducation sexuelle et la santé de la reproduction sont vues tardivement. De même la communication interpersonnelle et de masse est recommandée, et les stratégies de prévention sont fondées sur l’amélioration de l’accès à l’éducation/l’information des jeunes et des élèves en particulier sur la santé sexuelle et reproductive, l’accès aux services adaptés aux besoins des jeunes, mais aussi la punition effective des auteurs des grossesses.

(AIP)

tg/ad/ask