Cet article a été publié le: 21/03/21 19:45 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Des exercices en Mer pour lutter contre les fléaux qui gangrènent le domaine maritime

Abidjan, 21 mars 2021 (AIP) – Obangamé express qui signifie la coopération, dans l’une des langues du Cameroun, est un exercice régional en Mer qui se  tient depuis, samedi 20 mars 2021,  dans le Golf du Guinée à partir de l’Angola jusqu’au Sénégal pour lutter contre la piraterie maritime, la pêche illicite, le trafic d’arme, le narco trafique, des phénomènes qui gangrènent le domaine maritime.

Selon le capitaine de corvette, Sanogo Choilio, commandant du patrouilleur « l’émergence », cette manœuvre maritime  vise à promouvoir la coopération entre les marines des différents pays du Golf de Guinée avec pour objectif de renforcer la sécurité maritime dans les eaux.

En Côte d’Ivoire, plus d’une centaine de personnes composées d’agents de la marine nationale et  autres administrations partenaires qui interviennent dans l’action de l’Etat en Mer sont engagés dans cet exercice qui a eu lieu sur les larges d’Abidjan et de San-Pedro.

Trois navires et plusieurs embarcations provenant des  centres opérationnels de la Marine, des affaires maritimes sur la recherche et le sauvetage dans les eaux, du centre de contrôle des pêches et l’armée de l’air seront mis à contribution jusqu’au jeudi 25 mars 2021, lors de l’édition 2021 d’Obagamé express.

Des conférences sanitaires sur la tactique et les stratégies à adopter  pour permettre aux marines  de rester opérationnel en ce moment de crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19 meubleront également cette semaine en mer.

Lors de la cérémonie d’ouverture, vendredi 19 mars 2021, le représentant de l’ambassadeur des Etats-Unis, le lieutenant de Vaisseau, Thomas Blevins a souligné qu’Obangamé express est une occasion de redynamiser les relations durables entre la Côte d’ Ivoire et son pays et de travailler avec tous les partenaires pour relever le défi commun de l’insécurité maritime dans le Golf de Guinée.

Le représentant du Chef d’Etat major de la Marine nationale, le capitaine de Vaisseau Yéman Achille a estimé que l’exercice annuel à quelque peu amélioré la coopération régionale, le partage des informations et les capacités collectives des pays du Golf de Guinée.

Le golfe de Guinée est présenté comme la zone maritime la plus dangereuse au monde. Selon le ”Maritime Information Cooperation et Awareness Center””, 51 navires ont été attaqués ou piratés et 142 marins ont été enlevés en 2020 dans ces eaux, signale-t-on.

(AIP)

bsb/kam