Cet article a été publié le: 28/12/21 16:32 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Des experts réfléchissent sur les opportunités pour la jeunesse africaine dans la promotion du Nexus eau, sécurité, paix

Abidjan, 28 déc 2021 (AIP)- Des experts ont entamé, mardi 28 décembre 2021, à Abidjan, une rencontre de deux jours pour réfléchir sous la forme d’une conférence-débat, sur les enjeux, les défis et les opportunités pour la jeunesse africaine dans la promotion du Nexus Eau, sécurité et paix.

La conférence-débat a pour thème, “Processus de promotion du Nexus eau, sécurité, paix : enjeux, défis et opportunités pour la jeunesse en Afrique de l’ouest”.

L’objectif de cette conférence-débat, qui s’achèvera mercredi, est de contribuer à la consolidation des sociétés pacifiques et inclusives aux fins du développement durable à travers une meilleure prise en compte des préoccupations liées à la jeunesse dans des cadres légaux, politiques, stratégiques et institutionnels ainsi que les initiatives visant à promouvoir des investissements intégrés eau, sécurité en Côte d’Ivoire et en Afrique de l’ouest.

Selon le conseiller technique, Antoine Djaha, représentant le ministre de l’Hydraulique, Laurent Tchagba, l’approche Nexus suppose une compréhension pleine et entière des liens théoriques et pragmatiques entre l’aide humanitaire, l’aide au développement et la consolidation de la paix aux fins d’ouvrir la voie à une réponse holistique qui intègre et exploite pleinement ces liens.

Tout en remerciant les partenaires dont le Partenariat mondial de l’eau de l’Afrique de l’ouest (GWP/AO) qui ont permis à la Côte d’Ivoire de bénéficier de cette conférence-débat, il a exprimé l’intérêt “particulier” que notre pays accorde à la question de l’eau et le “grand espoir” qu’il place dans “les résultats qui seront issus des travaux de cet important atelier”.

La représentante du GWP/AO, Aguiratou Yaro, a souligné que la conférence-débat s’inscrit dans la mise en œuvre des activités du projet  “Partenariat régional  pour l’eau et l’environnement en Afrique centrale et occidentale (PREE)”, mis en œuvre par le bureau régional  l’Afrique du centre  et de l’ouest de l’Union internationale pour la conservation de la nature pour l’Afrique centrale  et occidentale (UICN), en collaboration avec des partenaires y compris le GWP/AO, grâce à l’appui financier  de l’Agence suédoise de coopération pour le développement international (ASDI).

Le but du PREE, a-t-elle poursuivi, est de renforcer la résilience des écosystèmes naturels des communautés locales dans les bassins pluvieux, en Afrique centrale et occidentale à travers le renforcement de la mise en œuvre de la Gestion intégrée des ressources en eau (GIRE), de la résilience des communautés et des écosystèmes afin de prévenir et de gérer les conflits d’usages des ressources naturelless dans les bassins du Niger, de la Volta, Fouta Djalon, etc.

“En initiant le processus de promotion du nexus  à travers la tenue de conférence-débat, le Partenariat national de l’eau de Côte d’Ivoire (PNECI) souhaite promouvoir la réflexion sur les moyens des actions aux fins d’en faire un outil de construction de solutions durables pour l’occupation des jeunes d’une part, et continuer par la consolidation des sociétés pacifiques et inclusives aux fins du développement durable d’autre part”, a-t-elle dit.

Le processus comprend la préparation et l’organisation des conférences-débats dans les pays, ainsi que la conduite d’une campagne de communication, d’information et de plaidoyer menée aux niveaux national, régional et international, intégrant l’organisation d’un Forum régional des jeunes avec une plage dédiée aux décideurs du niveau régional, a relevé le président du comité d’organisation du PNECI, Kraidy Jacques.

(AIP)

fmo