Cet article a été publié le: 23/06/22 21:09 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Des fermiers confrontés à des difficultés d’approvisionnement en poussins et en intrants à Korhogo

Korhogo, 23 juin 2022 (AIP)-Le président des aviculteurs du Poro, Koné Tiefing, et un promoteur d’une ferme de poulet, Yéo Nangbélé David, à Zangaha, dans la sous-préfecture de Nafoun ont affirmé, mercredi 22 juin 2022 à Korhogo, être confrontés à des difficultés d’approvisionnement en intrants et en poussins.

« On a commencé la ferme difficilement. Dieu voulant on a pu atteindre notre objectif. Les difficultés majeures sont, la cherté des intrants notamment le maïs et les délais de livraison des poussins souvent trop longs. Ce qui nous crée des désagréments », a soutenu le promoteur de la ferme Nangbélé de Zangaha.

Ce jeune éleveur de pondeuses emploie plus de 15 personnes sur sa ferme de Zangaha. « Pour réduire nos charges de fonctionnement nous allons faire un champ de 15 hectares de maïs. Si l’état peut nous aider avec l’engrais, cela peut nous aider aussi » a précisé  l’éleveur.

“Les difficultés sont de plusieurs ordres. L’alimentation est composé de maïs, de blé, de soja et de concentré. Le sac de 100kg de maïs qui était a 11 mille est à 27 mille, le concentré de 5 mille est à 9 mille aujourd’hui. L’éleveur produit à un coût très élevé. Mais le prix de vente ne change pas.  Ce qui oblige plusieurs aviculteurs à mettre la clef sous le paillasson”, a indiqué le président des aviculteurs.

Les aviculteurs sont estimés à plus de 400 dans la région du poro, mais la cherté des intrants, selon le président des aviculteurs a contraint environ 50% des éleveurs de poulet à mettre la clef sous le paillasson. Koné Tiéfing appelle l’Etat à subventionner les intrants pour permettre à la filière avicole de mieux se porter dans le poro.

(AIP)

ss/ask