Cet article a été publié le: 13/10/21 7:06 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Des financiers de l’État instruits sur le contrôle citoyen de l’action publique

Daoukro, 13 oct 2021 (AIP)- Les agents de l’État en charge des finances publiques et les organisations de la société civile de Daoukro ont été  instruits, lundi 11 octobre 2021,  sur le contrôle citoyen de l’action publique (CCAP), lors d’une rencontre de sensibilisation présidée par le secrétaire général de préfecture, Makré Gisèle, représentant le préfet de région.

Rappelant la nouvelle logique budgétaire financière, l’animateur de la rencontre, l’enseignant- chercheur en droit publique à l’université de Bouaké, Dr Silué Alama, a fait savoir  que ce mode de gestion financière axée sur les résultats va avec le contrôle admis aux citoyens. Il a défini ce contrôle,  donner  son fonctionnement, ses modalités et les sanctions qui lui sont liées.

Dr Silué a exhorté à un changement de comportement, appelant les agents de l’État et ceux de l’administration en général à être plus favorables au regard des citoyens. Il a conseillé aux agents de voir les citoyens non comme des rivaux mais des partenaires. « Les agents de l’État doivent travailler avec transparence et efficacité. Les citoyens doivent regarder, juger et apprécier avec objectivité », a dit Dr Silué, ajoutant que l’intérêt général doit appeler à la contribution de tous.

Pour le chargé de projet, Alain N’guessan, l’activité s’inscrit dans la mise en œuvre du projet « Finances publiques, notre affaire à tous ». Il a permis aux agents en charge de la gestion des finances publiques de savoir qu’ils n’ont rien à cacher dans la gestion financière et que cela participe de la transparence  de la gestion des finances publiques.

Mme Makré s’est réjouie de la tenue de cette séance de sensibilisation, affirmant le président de la République et l’ensemble du gouvernement se battent pour assainir les finances publiques. Elle a relevé la mise en place de la Haute Autorité de la Bonne Gouvernance. « L’argent public appartient à tout le monde alors il doit être géré dans de très bonnes conditions”, a-t-elle jugé.

(AIP)

ca/ik/fmo