Cet article a été publié le: 15/09/20 12:51 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Des groupements de reboiseurs de la forêt classée de Kouabo-Boka approvisionnés en semences de vivriers

Bouaké, 15 sept 2020 (AIP)- Plusieurs groupements de reboiseurs de la forêt classée de Kouabo-Boka, située dans la sous-préfecture de Brobo, ont été approvisionnés en semences de vivriers, le lundi 14 septembre 2020, à l’initiative de l’association MALEBI.

Il s’agit, notamment, de semences améliorées de maïs, de tomate, de concombre, de piment et d’aubergine évaluées en plusieurs hectares. « Nous vous remettons ces semences de qualité pour vous aider à produire davantage et surtout en qualité. Vous devez donc produire du vivrier sans utiliser de pesticides pour permettre aux ivoiriens de consommer des produits bio », a recommandé aux bénéficiaires la présidente de l’association MALEBI, Delphine Ahoussi.

Elle a saisi l’occasion pour expliquer que sur le même espace, les populations riveraines, avec qui collabore sa structure, combinent le reboisement et les cultures vivrières. « Comme il est défendu aux populations riveraines de défricher dans les forêts classées, alors elles font la combinaison de plants d’arbres et de cultures vivrières. Lorsqu’elles font le reboisement, elles en profitent pour cultiver du vivriers entre les différents plants. Ce qui veut dire qu’elles ne cultivent du vivrier si et seulement s’il y a un reboisement », a-t-elle expliqué.

Outre les félicitations adressées à l’association MALEBI pour ses « actions louables » en faveurs des populations riveraines des forêts classées, le sous-préfet de Brobo, Ouléi Louis-Bonaventure, qui a procédé à la remise des semences, a exhorté les heureux bénéficiaires à en faire bon usage. Il leur a demandé de faire en sorte de pouvoir constituer une banque de semences qui pourra leur servir pour l’année prochaine.

« Vous venez de recevoir un appui de la part de l’association MALEBI. C’est une très bonne initiative que je tiens à saluer. Cependant, vous devez savoir qu’un appui n’est pas une prise en charge. Je vous encourage donc à produire davantage afin de mettre de côté une partie de votre production qui pourra comme une banque de semences servir l’année prochaine », a recommandé l’administrateur civil.

Créée en 2008, l’association MALEBI est une organisation de femmes opérant dans le domaine de la production et de la vente du charbon de bois. Dans le cadre d’une convention de partenariat signée en 2011 avec la société de développement des forêts (Sodefor), cette association assure la gestion de plusieurs forêts classées, notamment, celles d’Ahua (commune de Dimbokro) et de Kouabo-Boka (Brobo). Elle a à son actif plus de 100ha de reboisement réalisé en collaboration avec les communautés riveraines de la forêt classée d’Ahua.

Cette intervention de l’association MALEBI s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la composante 1 du projet d’investissement forestier (PIF) financé par la Banque mondiale et dont l’objectif est de contribuer au développement d’une agriculture zéro déforestation et d’une gestion durable des forêts classées de manière inclusive et participative avec les communautés riveraines.

(AIP)

rkk