Cet article a été publié le: 24/11/21 6:55 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Des groupements d’épargne et de crédit font le bilan de leur implantation à Oumé

Oumé, 24 nov 2021 (AIP)- Les groupements d’épargne et de crédit communautaire, membres ou partenaires de l’ONG Foyer amélioré, qui veulent lutter contre la pauvreté à Oumé, se sont retrouvés au foyer polyvalent pour faire le bilan à mi-parcours du projet “African Women Ficht Poverty”.

« Le bilan à mi-parcours de ce projet est satisfaisant », a déclaré vendredi 19 novembre 2021 à Oumé, le chef du projet, Tasse Kotchi. Il a expliqué que dans le cadre de la lutte contre la pauvreté, à travers notamment l’autonomisation financière des femmes dans les zones urbaines et rurales du pays, 53 groupements avec un effectif total de 1207 membres ont été constitués. Seuls 23 groupements d’épargne et de crédit communautaire sur les 53 ont une existence légale et officielle, a-t-il précisé.

Démarré en mars 2019 pour une durée de quatre ans, le projet prendra fin en 2024. Il est financé par l’UNICEF et a pour but de favoriser l’épargne, le crédit et l’entreprenariat au sein des groupements de base.

Ces groupements sont implantés dans tout le département d’Oumé. Les membres ont été formés et encadrés par l’ONG Foyer amélioré, dans les domaines de l’entreprenariat du genre et de l’éducation financière, et sont ainsi sortis de la précarité pour se prendre en charge.

Selon M. Tasse, l’opération vise à terme, 100 groupements pour environ 2000 membres.

Le Directeur de l’ONG, Douati Wali Gerome, s’est dit satisfait des résultats obtenus par sa structure après seulement deux ans de présence à Oumé.

(AIP)

dl/dd/cmas