Cet article a été publié le: 29/06/21 18:16 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Des journalistes formés sur les enjeux et défis de la gouvernance foncière rurale

Abidjan, 29 juin 2021 (AIP)- Des journalistes nationaux ont achevé mardi 29 juin 2021, à Abidjan, un atelier de renforcement de capacités organisé par l’ONG Alerte-Foncier, sur les enjeux et les défis liés à la gouvernance foncière rurale en Côte d’Ivoire.

Pendant deux jours, ces hommes de médias ont été bien informés et formés sur l’actualité des réformes foncières afin de mieux jouer leur rôle d’information, de formation et de sensibilisation du grand public et faire échos du plaidoyer d’Alerte-Foncier pour l’amélioration et la mise en œuvre de la politique foncière en Côte d’Ivoire.

Cet atelier a été animé par deux experts, à savoir un du Laboratoire juridique du foncier rural de l’Université de Bouaké, Dr Kouamé Francis et l’autre de la plateforme Alerte-Foncier, Stéphane Loroux, également coordonnateur technique de la plateforme.

Le contenu de cette formation a pris en compte les enjeux de la gouvernance foncière en Côte d’Ivoire, la politique foncière rurale, la notion de sécurisation foncière rurale et ses contours, le cadre juridique, politique et institutionnel du foncier rural, les réformes foncières ainsi que les dispositifs institutionnels de sécurisation foncière, et les mécanismes de collaboration permanente plateforme et médias pour une meilleure prise en compte de l’évolution de la gouvernance foncière en Côte d’Ivoire.

Pour prévenir les conflits liés à la terre et consolider la cohésion sociale, l’Etat de Côte d’Ivoire a adopté en 1998 une loi sur le foncier rural qui a subi déjà trois amendements. Une déclaration de politique s’en est suivie et une structure de conduite de la politique foncière rurale a vu le jour. Il s’agit de l’Agence foncière rurale (AFOR) qui sensibilise sur la nécessité pour les détenteurs des droits coutumiers de posséder un titre foncier.

Malgré cela, l’engouement autour de ce projet reste encore faible et les raisons sont nombreuses au nombre desquelles la procédure jugée longue et coûteuse par les concernés.

(AIP)

fmo