Cet article a été publié le: 7/11/20 8:13 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Des membres de l’opposition interpellés pour atteinte et complot contre l’autorité de l’Etat (Procureur)

Abidjan, 07 nov 2020(AIP)-Le procureur de la République, Richard Adou, a indiqué, lors d’une conférence de presse tenue vendredi 06 novembre 2020 au palais de la justice d’Abidjan, que des membres de l’opposition, interpellés au domicile du président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PCDI), ont porté atteinte à la sûreté de l’Etat en annonçant la création du conseil national de transition (CNT) après le boycott actif de l’élection du président de la République le 31 octobre 2020.

“A l’analyse, tous les actes perpétrés et commandités par les promoteurs de cet organe avaient pour finalité d’attenter à l’autorité de l’Etat afin de parvenir au renversement des institutions de la République”, a déclaré le procureur Richard Adou, ajoutant que ces actes sont constitutifs d’attentat et de complot contre l’autorité de l’Etat et l’intégrité du territoire national.

Il sera donc ouvert une information judiciaire contre ces membres de l’opposition pour “actes de terrorisme, attentat et complot contre l’autorité de l’État, meurtres, vol et vol en réunion avec violence portant sur du matériel électoral et divers autres biens, destruction volontaire de biens immeubles appartenant à une personne morale de droit public et de biens meubles (matériel électoral), a énuméré le procureur de la République comme infractions commises par ces personnalités.

L’opposition ivoirienne avait lancé un mot de désobéissance civile dans le cadre de la présidentielle du 31 octobre 2020 qui a donné lieu à des contestations et à l’annonce de la création d’un comité national de transition en vue de se substituer aux instituions de la République qu’elle estime ne plus exister.

(AIP)

Ebd/kp