Cet article a été publié le: 28/06/21 17:22 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Des OSC d’Odienné formées pour contribuer au contrôle de la gestion des finances publiques

Odienné, 28 juin 2021 (AIP)- Une vingtaine d’Organisations de la société civile (OSC) d’Odienné, ont bénéficié d’une formation en matière de finances publiques, afin de pouvoir contribuer en disposant des arguments qu’il faut, au contrôle de la gestion des ressources financières allouées localement par l’Etat, pour la construction du développement.

La session de formation, sous la forme d’un atelier, s‘inscrit dans le cadre de l’exécution d’un projet visant à impulser le contrôle citoyen de l’action publique, dénommée « Finances publiques, notre affaire à tous (FIPNAT).  Un programme mis en œuvre par l’ONG, Actions pour la Protection des Droits de l’Homme (APDH), cofinancé par l’Union européenne (UE) et la fondation allemande Konrad Adenauer.

Le projet, en plus des OSC, cible les différents ministères techniques de même que les institutions étatiques notamment les collectivités, a fait savoir la coordonnatrice, Fatima Touré. L’idée étant de mettre en place, à terme, un cadre de concertation permettant à la société civile, à travers ces différentes représentations, de travailler de concert avec les autorités locales notamment préfectorales ainsi que le conseil régional et le conseil municipal. Pour une meilleure prise en compte des besoins prioritaires et un suivi citoyen de l’utilisation de l’argent public.

Le projet FIPNAT est sous-tendu par l’ambition de rompre avec la façon traditionnelle de faire qui range les populations, pourtant cible privilégiée de la quête de développement, au rang de spectateur quand il s’agit de décliner et de conduire les diverses initiatives, en vue de l’atteinte de l’objectif. Au niveau local notamment.

La question centrale demeurant la bonne orientation et la bonne gestion des budgets mis à la disposition des services de l’Etat et autres collectivités notamment pour créer les conditions d’un mieux vivre de tous.

« Ce sont les populations qui contribuent aux recettes de l’Etat à travers le paiement des impôts, des taxes et autres redevances. Il est donc important que les OSC qui sont proches d’elles et qui mènent des actions dans leur intérêt s’impliquent dans le suivi de la gestion et le contrôle des finances publiques. C’est un droit pour le citoyen qui est consacré par la constitution », a fait comprendre la formatrice, Ano Akouba Nadine.

La session de formation des OSC sur le contrôle de la gestion des finances publiques à Odienné se tient sur les journées du lundi 28 et du mardi 29 juin 2021. Il s’agit d’instruire les participants sur les procédures d’élaboration, d’exécution et du contrôle de l’exécution du budget, tant au niveau national que des collectivités, avec les acteurs impliqués au niveau des différentes étapes. Il a été aussi rappelée la vocation et les missions des OSC ainsi que les modes d’expressions qui s’offrent à elles pour tenir efficacement leur rôle de contre-pouvoir.

(AIP)

kg/ask