Cet article a été publié le: 12/10/20 16:48 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Des professionnels des médias formés au défi des élections apaisées en 2020 à Grand-Bassam

Grand-Bassam, 12 oct 2020  (AIP)- Le ministère de la Communication et des Médias, en collaboration avec le Groupement des éditeurs de presse de Côte d’Ivoire (GEPCI) et avec  l’appui financier du Fonds de soutien et de développement de la presse (FSDP), organise, du lundi 12 au mardi 13 octobre 2020, à Grand-Bassam, un séminaire de renforcement des capacités des journalistes et des correspondants régionaux de presse.

Pendant ces deux jours, les participants ont été outillés sur leur responsabilité en matière de prévention  et de jugulation des crises électorales. Il s’est agi de leur présenter et expliquer la charte du journaliste, de renforcer leurs capacités sur l’éthique et la déontologie et enfin sur les genres journalistiques utilisés pendant la période électorale.

D’éminents formateurs notamment le président national de l’Autorité nationale de la presse, Samba Koné  et  celui de l’Observatoire de la liberté de la presse, de l’éthique et de la déontologie (OLPED), Zio  Moussa, ont instruit les participants autour du thème, ”Responsabilité du journaliste et du correspondant régional de presse face au défi des élections apaisées en 2020”.

Au nom du GEPCI, Sy Savané a salué ce renforcement de capacités qui vient à point nommé, faisant observer que  la presse a été toujours  taxée  de pyromane. Selon lui, il est nécessaire de rappeler la charte tirée de la loi sur la presse et le code de la déontologie en période électorale. ” Nous nous engageons à nous inscrire dans l’apaisement .Et nous demandons aux hommes politiques d’adopter aussi un ton apaisé.” a déclaré M. Savané.

Le  ministre de la Communication et des Médias, Sidi Touré, a engagé les journalistes à œuvrer pour des élections apaisées en cette période électorale  à travers des informations objectives, en livrant des informations justes, équitables, crédibles et constructives.

”Il est de votre devoir de lutter contre les fausses informations et de livrer des informations objectives et constructives”, a conseillé M. Touré, ajoutant que le rôle du journaliste est primordial, il est proche des réalités de la Côte d’Ivoire et traduit par ses écrits et images ce dont le citoyen a besoin.

“Ne vous laissez pas intimider et évitez de faire l’objet de menaces. Nous pouvons compter compter sur vous”, a t il souhaité.

(AIP)

ko/bsb/fmo