Cet article a été publié le: 19/07/21 7:26 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Des propriétaires terriens déconseillés de céder leur terre aux orpailleurs clandestins

Dimbokro, 19 juil 2021 (AIP) – Le préfet de région du N’zi, Coulibaly Yahaya, a appelé les propriétaires terriens et les chefs de villages à refuser de céder leur terre aux orpailleurs clandestins afin d’aider les autorités administratives à mettre fin à ce phénomène dans la région, samedi 17 juin 2021, lors de l’investiture du bureau de la Fédération des mutuelles de développement du canton Sakiaré (FEMUDES) qu’il présidait à Djangokro.

M. Coulibaly a relevé les impacts sociaux et  environnementaux de l’orpaillage sur les populations du N’zi. Il a affirmé que les orpailleurs, dans leur quête de bien-être, provoquent des changements sociaux, économiques et relationnels avec des conséquences environnementales néfastes.

Il a appelé à la responsabilité des chefs coutumiers et de terre dans la fin de l’installation de ces « redoutables malfrats » dans la région, soulignant  les grandes actions entreprises par le gouvernement pour l’éradication du phénomène.

Le tout nouveau président de la FEMUDES, Kouassi Kouamé Roger, a plaidé pour plus de vigueur dans la répression de l’orpaillage clandestin, indiquant que ce phénomène constitue le point de discorde entre les autorités coutumières et les cadres. Il a promis un renforcement de la sensibilisation.

« Nous sommes allés à l’école et nous connaissons les impacts négatifs de l’orpaillage », a-t-il dit.

(AIP)

ik/fmo