Cet article a été publié le: 19/09/20 9:26 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Des risques et des responsabilités pour les parents qui refusent de faire vacciner leurs enfants

Dimbokro, 19 sept 2020 (AIP) – Les parents qui choisissent de ne pas faire vacciner leurs enfants, souvent pour des “raisons non fondées”, leur font courir des risques et leurs responsabilités sont grandes en cas de maladies, a fait remarquer le directeur du district sanitaire de Kouassikouassikro, Dr Bogui Eric, lors du lancement officiel de la campagne nationale de lutte contre la poliomyélite, le vendredi 18 septembre 2020.

Dr Bogui exhorte donc les parents à faire administrer le vaccin poliomyélite inactivé à tous les enfants, indiquant que seule une raison d’ordre médical peut les en empêcher. Il a affirmé que l’arrêt de la vaccination des enfants, en quelques mois, peut entraîner l’apparition de grosses épidémies notamment de poliomyélite, préjudiciables pour tous.

Il a insisté sur le fait que populations n’ont aucune raison de se méfier de ce vaccin, même si de nombreuses rumeurs non fondées circulent en cette période de crise sanitaire. Il a rassuré qu’aucun gouvernement ne pourrait accepter que tous ses enfants soient tués par un vaccin au risque de compromettre de son avenir.

“Des personnes sont affectées par cette maladie et sont paralysées à vie alors qu’il suffisait d’une dose de ce vaccin pour les protéger. C’est pourquoi nous devons ensemble conjuguer nos efforts pour protéger chaque enfant de Kouassikouassikro”, a appelé Dr Bogui. Il a fait remarquer que le report ou le refus d’une partie ou la totalité des vaccins en routine pour votre enfant met en péril sa santé et sa vie.

La campagne nationale de vaccination contre la poliomyélite se déroule du 18 au 21 septembre 2020 à travers la Côte d’Ivoire.
(AIP)
ik/cmas