Cet article a été publié le: 6/09/21 11:10 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Des sages-femmes appelées à être des relais de la sensibilisation sur l’allaitement maternel

Tiassalé, 06 sept 2021 (AIP) – La présidente de l’Association des sages-femmes ivoiriennes (ASFI), Diallo Awa-Yao, a appelé les sages-femmes à être de véritables points focaux et relais de la promotion de l’allaitement maternel exclusif

Environ 80 sages-femmes venues des districts sanitaires de Divo, de Sikensi et de Tiassalé, ont renforcé leurs capacités sur la mise au sein précoce et l’allaitement maternel exclusif, samedi 4 septembre 2021, à la salle des réunions de la préfecture de Tiassalé, à l’initiative de l’ASFI.

La sage femme spécialisée au Programme national de nutrition (PNN), Ouattara Karidja, dans le même sens, a indiqué qu’il est important que les sages-femmes soient en première ligne de la promotion de l’allaitement maternel, surtout de manière précoce.

Elle a rappelé que dans les premières heures de la naissance du nourrisson, il doit être allaité dès que possible, afin qu’il se familiarise avec le lait maternel. Mme Ouattara a insisté sur le caractère exclusif de la poursuite de l’allaitement jusqu’à six mois, avant de rappeler les bienfaits du lait maternel pour la santé et la croissance de l’enfant.

L’envoyée du PNN a demandé aux sages-femmes de commencer la sensibilisation pendant la période de la consultation pré-natale et de la poursuivre après l’accouchement.

Selon les statistiques du ministère de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture médicale universelle, bien que presque tous les enfants soient allaités (97,4%), seulement 36,6 % sont mis au sein dans l’heure qui suit l’accouchement, et 23, 5 %  reçoivent seulement que le lait maternel sur les six premiers mois de vie. L’année 2022 a été décrétée par le gouvernement ” année de la nutrition”.

(AIP)

kd/tad/fmo