Cet article a été publié le: 25/03/21 9:28 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Des sages-femmes du Gontougo renforcent leurs capacités sur les techniques de planning familial

Bondoukou, 25 mars 2021 (AIP) – Une vingtaine de sages-femmes de la région du Gontougo ont renforcé leurs capacités sur les techniques de planning familial, lors d’un séminaire initié par le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique à travers le Programme national de la santé de la mère et de l’enfant.

Ce séminaire qui s’est tenu à Bondoukou (Nord-est), mercredi 24 mars 2021 en collaboration avec le Fonds des Nations-Unies pour la population (UNFPA), s’inscrit dans le cadre du Projet d’achat stratégique et d’harmonisation des financements et des compétences de santé (SPARK-Santé).

Ce projet, à travers sa composante 2 intitulée « Renforcement du système de santé pour l’amélioration des performance » vise à améliorer l’utilisation et la qualité des services de santé en vue de contribuer à la réduction de la morbidité et de la mortalité maternelle et infantile en Côte d’Ivoire.

Selon la formatrice, Mme Somé Bi Danielle, sage-femme et point focal à l’hôpital général de Port-Bouët, il s’agit de donner des outils aux participantes en vue d’une bonne prise en charge de la parturiente depuis la consultation prénatale jusqu’ à l’adoption d’une méthode contraceptive afin d’éviter une autre grossesse juste après l’accouchement.

La parturiente doit attendre deux années avant de contracter une nouvelle grossesse au risque de réduire ses chances de santé par des hémorragies de la délivrance et des ruptures de l’utérus en salle d’accouchement entrainant des décès maternels, a-t-elle souligné.

Le projet SPARK-Santé qui s’étendra sur trois ans prévoit la formation de 400 prestataires de santé en technologie contraceptive à travers dix régions de la Côte d’Ivoire.

(AIP)

zaar/tm