Cet article a été publié le: 18/03/21 12:16 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Des sommités de la musique africaine chantent et dansent pour Hamed Bakayoko

Abidjan, 18 mars 2021 (AIP) – Plusieurs sommités de la musique ivoirienne et africaine notamment Magic System, Alpha Blondy, Koffi Olomidé, Fally Ipupa, Sidiki Diabaté, Serge Benaud, Gims, Affou Keita, Sidonie la Tigresse, Mawa Traoré, ont chanté et dansé pour rendre un hommage artistique, au stade olympique Alassane Ouattara d’Anyama, à l’ancien Premier ministre, Hamed Bakayoko, décédé le 10 mars en Allemagne.

Devant une foule nombreuse, les artistes ont donné un concert géant dans la nuit du mercredi au jeudi 18 mars 2021. La prestation artistique a démarré avec l’orchestre féminin de l’INSAAC qui a interprété, au son du balafon et de tam-tam “Je gagne temps” de Dj Arafat. Il a été suivi par Pat Sacko d’Epoir 2000, Bilé Didier avec “Ivoire Compil”.

Ils avaient ce vocable à la bouche « merci » pour exprimer leur reconnaissance à l’ancien Premier ministre, qui était leur parrain, le mécène des artistes. « Adieu », « A jamais dans nos cœurs », ont clamé les artistes qui se sont succédé sur le podium pour dire un au revoir à leur « bienfaiteur » et leur « père ».

La dépouille mortelle du Premier ministre a été transférée samedi à Abidjan. Un hommage de la nation lui a été rendu mercredi, en présence de plusieurs chefs d’Etat africains, où il a été élevé, à titre posthume, à la dignité de Grand-Croix de l’Ordre national.

Hamed Bakayoko sera inhumé vendredi, à Séguéla, sa ville natale, dans la stricte intimité familiale.

(AIP)

ena/fmo

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.