Cet article a été publié le: 5/08/21 9:45 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Des syndicalistes du ministère du Commerce renforcent leurs capacités en droits et devoirs

Abidjan, 05 août 2021 (AIP)- Les délégués et les membres du bureau exécutif national du Syndicat national des agents du ministère du Commerce de Côte d’Ivoire (SYNAMIC-CI) ont renforcé, à Abidjan-Plateau, leurs capacités en droits et devoirs du syndicaliste dans l’Administration publique.

La formation a été assurée samedi 31 juillet 2021 par l’enseignant-chercheur, Dr Claude Koutou qui s’est félicité de cette initiative de mise à niveau du SYNAMIC-CI. « Cette formation a mis un accent sur un rappel du mouvement syndical en Côte d’Ivoire, la question liée au syndicat lui-même. Et nous avons parlé également du rôle et des buts du syndicaliste, avant d’aborder la question des droits et devoirs », a-t-il indiqué.

Dr Koutou a souligné que le statut général de la Fonction publique de 1992 stipule que le droit syndical est reconnu aux fonctionnaires. Il se conforme au principe énoncé dans le préambule de la Constitution en vertu duquel “tout homme peut défendre ses droits et ses intérêts par l’action syndicale et adhérer au syndicat de son choix”, a-t-il ajouté.

“Pour défendre leurs intérêts professionnels individuels et collectifs, les fonctionnaires disposent d’un droit très important. Il s’agit du droit de grève”, a relevé le formateur. “Toutefois, le Gouvernement est en droit d’interdire une grève ou de la limiter par avance. Si celle-ci peut porter atteinte à l’ordre public, à la sécurité des biens et des personnes ou à l’action  gouvernementale, elle peut être limitée ou interdite”, a conclu Dr Koutou.

Le secrétaire général national du SYNAMIC-CI, Patrice Toto, a expliqué que ces assises ont été organisées pour non seulement former les délégués mais aussi mettre en relief la dynamique de ce syndicat à œuvrer pour son développement. « Il ne s’agit pas de revendiquer pour revendiquer mais il s’agit aussi de faire des propositions allant dans le sens de l’amélioration des conditions de vies des agents du ministère du commerce », a-t-il indiqué. 

Le secrétaire général adjoint 1 du SYNAMIC-CI, Paul Camara a dit fonder beaucoup d’espoir en cette formation qui apportera une valeur ajoutée dans la pratique syndicale des délégués.

(AIP)

tg/gak/cmas