Cet article a été publié le: 26/08/21 12:18 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Deux appareils de détection du cancer du col de l’utérus au centre antituberculeux d’Abobo

Anyama, 26 août (AIP)- L’ONG Médecins du monde vient d’équiper le centre antituberculeux d’Abobo de deux appareils de détection du cancer du col de l’utérus pour une prise en charge rapide et efficace des patientes.

Il s’agit essentiellement de deux appareils de GeneXpert de 16 modules pour le diagnostic biologique des infections à papillomaviruis humain (HPV). En plus de cet équipement, une salle et un bureau du centre ont été rénovés par l’ONG.

Selon la coordinatrice générale de Médecins du monde Côte d’Ivoire, Stéphanie Baux, ces appareils de pointe vont permettre de dépister et de prendre en charge les femmes atteintes de lésions précancéreuses du col de l’utérus. Car, a-t-elle poursuivi, ces deux appareils favorisent le test PCR pour dépister un virus sexuellement transmissible, appelé “papillomavirus”, qui peut amener au cancer du col de l’utérus, à long terme.

« Ce projet en Côte d’Ivoire qui se met en place dans la commune d’Abobo, a pour cible environ 4.500 femmes de 25 à 49 ans, pour prévenir le cancer du col de l’utérus chez la femme, causant la mort de plus de 1.400 femmes et aussi avec 2000 cas détectés en 2020, a déclaré Mme Baux, ajoutant que l’idée montre que Médecin du monde travaille avec les services de santé en Côte d’Ivoire, pour essayer d’éradiquer ou de contribuer à la réduction de la mortalité liée à ce cancer.

La directrice du centre antituberculeux d’Abobo, Dr Depkemou Denise, s’est réjouie de réceptionner ce matériel de dernière génération qui permettra d’apporter davantage leur contribution dans la lutte le cancer du col de l’utérus.

Ce don a coûté un montant global de 106 millions de FCFA à l’ONG pour la réalisation de la phase pilote de ce projet d’expérimentation dans la commune d’Abobo avec sa forte densité de population composée particulièrement de jeunes femmes, indique-t-on.

(AIP)

asga/sn/kp