Cet article a été publié le: 27/05/22 16:17 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Deux hectares d’arbres plantés à Taabo dans le cadre d’un projet d’agroforesterie

Abidjan, 27 mai 2022 (AIP)- Le Chef de cantonnement des Eaux et Forêts (DREF) de Taabo, en collaboration avec la chefferie traditionnelle du village de Sokrogbo, a organisé, vendredi 27 mai 2022, une cérémonie de sensibilisation sur le reboisement qui s’est soldée par un planting d’arbres forestiers et fruitiers sur une superficie de deux hectares dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’agroforesterie et de reforestations des îlots forestiers.

Selon une note d’information transmise à l’AIP, il s’agit d’une initiative de Reforest’Action et son partenaire technique de mise en œuvre, Agro-Map, axée sur les Solutions basées sur la nature (NBS) comme l’agroforesterie, la reforestation communautaire, la restauration des écosystèmes ainsi que les actions communautaires en lien avec la préservation de l’environnement. Elle répond l’urgence climatique à laquelle l’humanité fait face, explique le document.

Justifiant l’opportunité de cette action pour la restauration du couvert forestier, le directeur général de Agrop-Map, Patrice Adayé, a souligné que la forêt est la meilleure solution pour le climat et la biodiversité, il est primordial pour tous d’agir maintenant avant qu’il ne soit trop tard.

L’activité a bénéficié de la présence du sous-préfet de Taabo, Traoré Mariam, et a vu la participation de plus de 300 personnes constituées de femmes, jeunes et enfants dudit village. Mme Traoré a appelé à une synergie des forces pour le succès de la nouvelle politique forestière du gouvernement.

«Nous devons mettre tout en œuvre pour stopper l’avancée du désert dans notre pays. C’est pourquoi le président de République, SEM Alassane Ouattara, a réuni du 9 au 20 mai 2022 à Abidjan les Experts de 197 pays pour réfléchir sur le phénomène de Désertification », a-t-elle rappelé.

Le Projet d’agroforesterie et de reforestation des îlots forestiers est mis en œuvre depuis 2019. Il a, en termes de résultats, environ un million de plants forestiers et fruitiers produits et plantés, plus de 7 000  producteurs de cacao et 60 communautés sensibilisés et formés sur l’agroforesterie, les systèmes agroforestiers à base de cacao, le nouveau code forestier, la propriété de l’arbre et la reforestation communautaire.

Il a vu plus de 7 500 ha d’exploitations cacaoyères convertis en systèmes agroforestiers durable, les limites de sept territoires villageois matérialisées par des arbres, plus de 600 ha de parcelles communautaires et privées reforestées et le suivi et l’entretien des arbres forestiers et fruitiers réalisés.

La cérémonie de sensibilisation et de planting à Taabo intervient une semaine après la fin, en terre ivoirienne, de la 15ème Conférence des parties (COP15) de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification et la sécheresse (CNULC).

(AIP)

fmo