Cet article a été publié le: 29/07/21 19:59 GMT

  Côte d’Ivoire-AIP/ Deux présumés meurtriers d’un instituteur à Agnibilékrou déférés au tribunal d’Abengourou

 Agnibilékrou, 29 juil 2021(AIP)– Deux présumés auteurs du meurtre d’un instituteur dans le village d’Ayenou ont été mis aux arrêts par la police d’Agnibilékrou (Est, région de l’Indénié-Djuablin) et déférés mercredi 28 juillet 2021 devant le tribunal de première instance d’Abengourou.

B. M., 39 ans se disant planteur et K. A, 37 ans, se disant aussi planteur, tous deux auteurs soupçonnés du meurtre de l’instituteur Koua N’doua Jacob, directeur de l’école primaire publique d’Ayénou, ont été interpellés par des éléments du commandant Silué Gninavolo , en collaboration avec la brigade anticriminelle d’Abengourou.

 

Une perquisition au domicile de B.M a permis, de source sécuritaire, de trouver un pistolet artisanal canon scié, des cartouches calibre 12, un géant arrache-clou, une paire de ciseaux, une tenaille géante, une cisaille, deux cagoules, trois clés contact de moto, un couteau et un sac à dos.

 

Les faits remontent dans la nuit du dimanche 27 juin 2021 où les éléments de la police d’Agnibilékrou ont découvert lors d’une patrouille de routine, un corps sans vie sur la bretelle qui relie le village d’Ayénou à la ville d’Agnibilékrou. Le corps était ligoté et présentait de profondes entailles à l’arme blanche.

 

Dans leur déclaration, les suspects ont confié, selon la même source, que ce crime a été commis quand ils voulaient prendre de force la moto de l’instituteur alors que ce dernier refusait de se voir arracher son engin. Au bout d’une bagarre qui s’en est suivie, les deux agresseurs parviennent à prendre le dessus en rouant de coups leur victime après l’avoir ligotée à l’aide de l’élastique de sa moto.

 

Ils ont par ailleurs révélé qu’ils avaient l’habitude de “travailler” sur l’axe Agnibilékrou-Yobouakro et dans la zone de Kounfao et environ. Selon les enquêtes, K. A était le voisin d’en face du défunt au quartier Liberté d’Agnibilékrou.

 

Le commissaire Silué Gninavolo appelle les populations à la collaboration pour combattre efficacement l’insécurité dans le département d’Agnibilékrou.

(AIP)

jcl/nam/tm