Cet article a été publié le: 9/09/21 15:36 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Dr Aka Aouélé magnifié par les membres de la profession pharmaceutique

Abidjan, 09 sept 2021 (AIP) – Fiers du parcours professionnel, politique et même dans le monde des affaires de Dr Eugène Aka Aouélé, l’actuel Président du Conseil économique, social, environnemental et culturel (CESEC), les pharmaciens de Côte d’Ivoire ont rendu hommage, jeudi 09 septembre 2021, à leur illustre collègue.

Au cours d’une cérémonie tenue à la Maison des pharmaciens, à Abidjan Cocody, les intervenants dont le président du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens, Dr Diarra Arounan, et le président de l’Union nationale des pharmaciens privés de Côte d’Ivoire, Dr Ouattara Kanigui Hyacinthe, ont expliqué les raisons qui fondent cette journée d’hommage dont l’organisation a été conduite par Dr Danielle Kié Koffi.

Né le 13 juillet 1948 à Maféré (Aboisso), Eugène Aka Aouélé obtient son Baccalauréat en sciences expérimentales en 1967, au Lycée classique d’Abidjan. Il part ensuite à Caen, en France, pour y poursuivre ses études et obtient son Doctorat d’Etat en Pharmacie. Retourné en Côte d’Ivoire en janvier 1974, il est nommé de cette date jusqu’à février 1981, directeur adjoint de la Pharmacie centrale de la santé publique. Depuis 1981, il est le propriétaire de la Pharmacie de “L’Océan”, à Port-Bouët.

Par la suite, il assure plusieurs responsabilités dans le monde des affaires, en Afrique, en Europe et dans les Antilles, parallèlement à ses activités politiques et de développement (cadre du PDCI-RDA, président de conseil général, député, président de conseil régional, ministre, etc.), avant d’être nommé, le 6 avril 2021, Président du CESEC. La toute première fois qu’un pharmacien est porté à la tête d’une Institution de la République en Côte d’Ivoire.

Ainsi, selon les différents intervenants tant en présentiel que dans le film – témoignage de pharmaciens diffusé lors de la cérémonie, Eugène Aka Aouélé est un homme humble, une personne aimable, bienvaillante. Ministre de la Santé et de l’Hygiène publique de 2018 à avril 2021, il a défendu l’intérêt de la santé publique, protégé l’image des pharmaciens, mené une lutte acharnée contre le trafic illicite des médicaments, se souviennent ses pairs.

“Homme de terrain, travailleur infatigable, il est un excellent modèle à imiter… Un homme au service de la chose publique”, a appuyé Dr Assouan Chantal, donnant lecture de l’adresse du ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, Pierre N’gou Dimba.

“Les sillons de mon histoire sont actionnés par trois leviers. D’abord, ma foi en Dieu; (…) ensuite ma passion pour l’Homme au nom de ce Commandement +tu aimeras ton prochain comme toi-même+ et pour mon pays; (…) et enfin, ma passion pour ma profession en tant que pharmacien… Ma qualité d’agent de santé publique me permet de connaître et d’aimer les Hommes, d’appréhender l’ensemble du monde réel qui défile tous les jours dans nos officines”, a réagi Dr Aka Aouélé.

Il a réitéré sa fierté d’appaternir à ce corps, après avoir exprimé sa reconnaissance à ses collègues pour cette marque d’attention solidaire. Cette cérémonie fut l’occasion de réaffirmer sa gratitude au Président de la République, Alassane Ouattara. “Car élu depuis plus de 25 ans, j’ai été connu par la majorité des Ivoiriens par mon entrée au Gouvernement en 2018”, a-t-il souligné. Le Président du CESEC  a dit “mesurer la noblesse de la charge et le poids des responsabilités” dans cette nouvelle fonction, tout en disant compter sur les pharmaciens pour leur contribution dans les actions de développement et de progrès de la Côte d’Ivoire.

(AIP)

cmas