Cet article a été publié le: 11/06/21 15:44 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Education numérique: Mariatou Koné inaugure la “live classroom” du lycée classique d’Abidjan

Abidjan, 11 juin 2021 (AIP) – Le ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Mariatou Koné, a inauguré vendredi 11 juin 2021, la “live classroom”, du lycée classique d’Abidjan, qui va permettre de dispenser des cours à distance partout en Côte d’Ivoire avec une interaction entre les enseignants et les élèves, dans le cadre du projet éducation numérique.

« Le numérique a pénétré l’école à travers les cours à distance. Le numérique est aujourd’hui inscrit au rang des priorités de notre ministère. Il permet de dispenser des cours qui peuvent être suivis à distance sur l’ensemble du territoire de façon équitable et inclusive. Via la vidéoconférence, les établissements pourront partager des expériences scientifiques avec certains acteurs qui ne possèdent pas de laboratoires », a indiqué Pr Koné.

Elle a signifié que ce projet éducation numérique, avec ses différentes composantes à savoir le système de l’enseignement interactif à distance, la plateforme e-learning, le système de communication unifiée, le système de vidéosurveillance et le data center, inscrit la Côte d’Ivoire au nombre des pays ayant une vision nouvelle de l’éducation et de la formation.

Elle s’est réjouie de réceptionner ces sites pilotes (live classroom et un data center) exécutés par les partenaires Huawei (par la dotation en matériels roulants et informatiques) et le Bureau national d’études techniques et de développement (BNETD) pour le suivi et le contrôle du projet.

« L’école ivoirienne doit se conformer aux normes internationales afin de se hisser au plus haut niveau. Il s’agit d’une école qui répond aux exigences de l’inclusion, de la qualité, de la transparence, de l’équité et mérite », a-t-elle ajouté.

Pour le représentant du directeur général du BNETD, Gnango Guy, ce projet, grâce à sa technologie de pointe, vient améliorer la qualité de l’apprentissage et celle de la gouvernance du système éducatif national.

« L’innovation technologique devient un levier important de diffusion du savoir dans les lieux reculés et dans une certaine mesure, pallier au déficit d’enseignants dans certaines disciplines. Cette infrastructure, sans remplacer l’enseignement traditionnel, vient au contraire le renforcer, l’enrichir et transformer positivement la manière d’apprendre et d’évaluer », a-t-il relevé.

Cette inauguration du jour marque l’opérationnalisation des 30 établissements concernés par la phase pilote. Lancé fin 2019, le projet éducation numérique doit être exécuté sur 133 sites dont 64 établissements secondaires, 22 directions, 14 directions régionales de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, 21 inspections de l’enseignement primaire, 10 Centres d​’animation et de formation pédagogiques (CAFOP), un data center et un cabinet ministériel. Il couvre 10 villes.

(AIP)

ena/fmo