Cet article a été publié le: 30/12/20 16:09 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/  Education : Une faîtière annonce la résurgence des revendications socioprofessionnelles en 2021

Abidjan, 30 déc 2020 (AIP) – La Coalition secteur éducation et formation de Côte d’Ivoire (COSEFCI) annonce une tournée nationale d’informations en 2021 dans les établissements, afin de réitérer les différentes revendications socioprofessionnelles formulées auprès du gouvernement depuis 2018  et en suspend du fait de la trêve sociale signée en 2019

La COSEFCI a  animé une conférence de presse, mercredi 30 décembre 2020, à son siège à Yopougon. Selon le porte-parole de cette faitière, Kouamé Bertoni, la tournée s’inscrit dans le cadre de la lutte menée les années antérieures pour l’obtention de satisfaction d’un certain nombre de revendications, auprès des autorités gouvernementales. Elle va concerner les établissements préscolaires, primaires, secondaires général et technique.

Ces revendications sont entre autres, la revalorisation de l’indemnité de logement, le relèvement au double de toutes les primes liées aux examens scolaires, le paiement de 500.000 de francs CFA à chaque enseignant au titre de leurs émoluments non payés de janvier à mai 2014, la suppression de l’emploi d’instituteur adjoint (IA) et les cours de mercredi.

Selon M. Kouamé, cette remobilisation « des camarades » pour la lutte se tiendra « vaille que vaille » et «  la faîtière n’entend pas se résigner afin d’obtenir gain de cause auprès des autorités de tutelle ».   Par ailleurs, il a recommandé aux parents de s’impliquer dans cette lutte puisqu’il y va de l’avenir de leurs enfants.

“Les organisations syndicales du secteur éducation formation ne devraient pas faire de gréve en Côte d’Ivoire jusqu’en 2022”, declarait Kandia Camara ministre de  l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle au terme d’échanges avec cette faîtière en février 2019, rappelle-t-on.

(AIP)

gf/tad/fmo