Cet article a été publié le: 23/03/21 10:25 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Effondrement d’immeubles : Le CNDH déplore le mutisme des services techniques des administrations

Abidjan, 23 mars 2021 (AIP)- Le conseil national des Droits de l’homme (CNDH) a, dans un communiqué transmis mardi à l’AIP, déploré le mutisme des services techniques des administrations en charge du contrôle et du respect des normes de construction, laissant parfois poursuivre des travaux sur des chantiers immobiliers présentant des risques de sécurité, et ce, après des mises en demeure.

Ce communiqué est consécutif à la documentation par ses soins, le samedi 20 mars 2021, le détachement de la façade avant d’un immeuble bâti à la Riviera Bonoumin et le vendredi 12 mars 2021, l’effondrement d’un immeuble en construction dans le village d’Anono, dans la commune de Cocody.

Le CNDH note que le bilan officiel provisoire de l’effondrement de l’immeuble fait état de 13 personnes décédées, dont sept enfants, ainsi que de nombreux biens des riverains détruits dans le périmètre. Les opérations de secours se poursuivent en vue de retrouver d’éventuels survivants dans les décombres. Quant à celui de Bonoumin, il fait état de dégâts matériels, indique le document

L’institution des droits de l’homme interpelle l’opinion nationale sur la persistance des actes d’incivisme dans le milieu de la construction immobilière, notamment au respect des normes de construction et de sécurité, malgré l’adoption de nombreuses mesures législatives et règlementaires ces dernières années ainsi que les campagnes de sensibilisation faites suite aux précédents effondrements d’immeubles en chantier.

Elle recommande aux autorités compétentes le renforcement des dispositifs opérationnels des contrôles et la répression des actes d’incivisme dans le domaine de la construction immobilière, à l’effet de préserver des vies humaines. Elle présente ses condoléances aux familles des victimes décédées et reste activement saisie de tous les cas de violations et d’atteintes aux droits de l’Homme.

Les 14 novembre et 27 octobre 2020, dans les quartiers de la Cité verte et Ananeraie, dans la commune de Yopougon, des immeubles se sont effondrés causant une perte en vie humaine et des dégâts matériels importants. Les 14 juin et 21 avril 2020, s’effondrent de deux immeubles en construction à Abatta dans la commune de Cocody, occasionnant de nombreux dégâts matériels, rappelle-t-on.
(AIP)
gak/fmo