Cet article a été publié le: 3/09/20 11:55 GMT

Côte d’Ivoire – AIP / Elections 2020 : installation des CEI locales à partir du 15 septembre 

Abidjan, 03 sept (AIP) – La Commission électorale indépendante (CEI) annonce l’installation des commissions électorales  locales et l’élection des membres des bureaux respectifs, à l’échélon régional, départemental, sous préfectorale et communal , sur toute l’étendue national , ainsi que dans le commissions électorales des représentations diplomatiques ivoiriennes à l’étranger,  à partir du 15 septembre 2020.

Dans un communiqué rendu, la CEI   invite par conséquent les partis ou groupements politiques  et le ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation à proposer et confirmer auprès de son secrétariat permanent, la liste des de leurs représentants dans les CEI locales et à l’étranger, au plus tard le 10 septembre 2020, délai de rigueur.

Dans cette veine, la CEI rappelle aux partis et groupements politiques et au ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, que cette étape du processus électoral se fait en application de la loi portant composition, organisation, attribution et fonctionnement de son institution.

Le porte parole du gouvernement, le ministre Sidi Touré avait annoncé, mercredi 29 juillet 2020, à l’issue du Conseil des ministres, des ajustements au niveau des Commissions électorales indépendantes (CEI) locales, conformément à la décision du gouvernement d’introduire une personnalité de l’opposition, le 4 mars 2020.

Siaka Bamba a été désigné,à cet effet,  le 1er Août 2020 par le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Henri Konan Bédié, comme représentant de son parti à la CEI, pour la présidentielle ivoirienne du 31 octobre 2020.

La commission centrale de la Commission électorale indépendante (CEI) compte, dorénavant, 16 membres au lieu de 15 membres, dont trois personnalités proposées par la majorité au pouvoir et quatre personnalités proposées par les partis ou groupements politiques de l’opposition.

Les membres des commissions locales passent de sept à huit membres dont une personnalité proposée par le préfet de région, trois personnalités proposées par le parti ou groupement au pouvoir, quatre personnalités proposées par les partis ou groupements politiques de l’opposition, selon l’ordonnance modifiant la loi sur la CEI publiée le 4 mars 2020, rappelle-t-on.

(AIP)

nmfa/tm