Cet article a été publié le: 15/08/22 13:13 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Faible mobilisation lors d’une collecte de sang à l’hôpital général de Bingerville

Bingerville, 15 août 2022(AIP)- Une opération de don de sang initiée par l’ONG U-Report à l’intention des populations, samedi 13 août 2022, à l’hôpital général de Bingerville n’a pas atteint les résultats escomptés.

Les populations n’ont pas répondu à l’appel de l’ONG, comme souhaité, le nombre de poches de sang était de 19 à la mi-journée contre plusieurs dizaines voulues.

Cette opération avait pour objectif de collecter du sang pour les besoins de plus en plus énormes des malades dudit hôpital, les femmes en couche, les anémies, les besoins post-opératoires et bien d’autres.

Selon le pharmacien et en charge de la gestion des produits sanguins, Dr Kouakou Chrislain, cet écart entre la moisson et les objectifs sont dû à la méconnaissance des populations sur les besoins en la matière et les dangers auxquels sont exposés les patients par le manque du sang.

Aboudé Agnimel, agent de santé au Centre national de transfusion sanguine (CNTS-COCODY), a souhaité l’inclusion des sociologues et anthropologues dans la sensibilisation des populations sur la nécessité du don de sang parce qu’étant en contact permanent avec les populations.

Toujours selon lui, le caractère gratuit “bénévolat” du don de sang, semble-t-il n’encourage pas certains potentiels donneurs.

Le gouvernement ivoirien, mercredi 23 février 2022, a homologué à 3000 francs CFA le prix de cession de la poche de sang, tant dans le secteur public que privé, cela pour enrayer la spéculation et stopper la fluctuation en vue de permettre une plus grande accessibilité.

Selon le CNTS, les besoins sont estimés à 250.000 poches de sang par an.

(AIP)

gf/sdaf/tm/tm