Cet article a été publié le: 20/09/21 16:16 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Félix Anoblé présente son département ministériel devant le CESEC

Abidjan, 20 sept 2021 (AIP) – Invité de “Les grandes rencontres du CESEC”, le ministre de la Promotion des PME, de l’Artisanat et de la Transformation du secteur informel, Félix Miézan Anoblé, a présenté, lundi 20 septembre 2021, les prérogatives, les acquis et les perspectives de son département aux membres du Conseil économique, social, environnemental et culturel (CESEC) présidé par Dr Eugène Aka Aouélé.

Intervenant sur le thème “Ministère de la Promotion des PME, de l’Artisanat et de la Transformation du secteur informel: quelle politique pour l’atteinte des objectifs du Plan stratégique Côte d’Ivoire 2030”, le ministre Anoblé a explicité les missions dévolues à chaque pan de son département. Il a axé son intervention sur les acquis dans les trois axes d’une part et les perspectives d’autre part.

Pour lui, l’atteinte des objectifs du Plan stratégique Côte d’Ivoire 2030 passe nécessairement par la promotion des trois axes. Concernant le volet Promotion des PME, il convient, entre autres, d’adopter un cadre juridique et institutionnel adapté et une politique d’accès au financement à travers la mise en place de mesures de soutien aux PME (accès aux marchés publics et à la sous-traitance, programme de création d’incubateurs).

Concernant le pan Artisanat, M. Anoblé a cité des acquis dont des réformes initiées. Pour cet axe qui compte huit branches d’activités et 245 corps de métiers, il a déploré notamment la faible organisation des acteurs et le déficit en matière de formation. Pour l’axe Transformation du secteur informel, le ministre a noté l’insuffisance de données statistiques.

“La résolution des difficultés pourrait contribuer à l’atteinte des objectifs du Plan stratégique Côte d’Ivoire 2030”, a signifié Félix Anoblé, indiquant que ce Plan vise à faire de la Côte d’Ivoire, une nation développée, solidaire et émergente.

Ainsi, entre autres perspectives, il a énuméré, dans le cadre de la Promotion des PME, la création d’un poste d’encadrement et de suivi des entreprenants au niveau des collectivités locales, la création d’un Observatoire des PME, l’opérationnalisation de la plateforme électronique d’identification des entreprenants et PME, la création d’un fonds de soutien aux entreprenants et aux micro entreprises, la création d’un fonds de l’innovation, l’opérationnalisation du dispositif BCEAO, etc.

Au niveau de l’Artisanat, il prône le renforcement de l’organisation du secteur, la promotion de la commercialisation des produits artisanaux, la mise en place d’une fiscalité adaptée au secteur, la construction d’infrastructures dédiées à la commercialisation et à l’exposition des produits artisanaux… Pour la Transformation du secteur informel, Félix Miézan Anoblé défend un projet d’identification et de cartographie des PME et la réforme du secteur,entre autres.

En ouvrant la session, le président du CESEC a rappelé le contexte de cette conférence tout en insistant sur la nécessité pour ses collaborateurs d’être instruits sur la politique de développement économique, social, environnemental et culturel des structures de l’Etat ou sous sa tutelle.

(AIP)

cmas