Cet article a été publié le: 13/09/21 13:27 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ FEMUA 13 : Koffi Olomidé écourte sa prestation à la clôture de l’édition 2021

Abidjan, 13 sept 2021 (AIP)- L’artiste congolais, Koffi Olomidé, s’est produit au petit matin du dimanche 12 septembre 2021, en clôture de la 13ème édition du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA) lors d’une très courte prestation suite au départ de la plupart des spectateurs après une panne technique.

L’artiste était prévu pour se produire à 4 h du matin mais il n’est finalement monté sur la scène de l’Institut national de la jeunesse et du sport (INJS) de Marcory qu’à 6 h. Le roi de la Rumba congolaise a demandé une minute de silence pour la mémoire de son concitoyen, Papa Wemba, tombé sur une scène du FEMUA 9, le 24 avril 2016, et pour Feu le Premier ministre Hamed Bakayoko avant d’interpréter la chanson « Premier gaou » de Magic System et de quitter la scène en moins de 30 minutes, au grand désarroi de ses fans qui avaient veillé toute la nuit.

En 2018, à un concert au Palais de la culture de Treichville, Olomidé avait interrompu son spectacle alors que des drones filmaient le concert sans son accord. A l’édition précédente du FEMUA, Roga Roga, artiste du Congo Brazzaville, avait eu la même mésaventure mais était resté sur scène jusqu’à 9 h, à la grande satisfaction des mélomanes, rappelle un membre du comité d’organisation.

Avant Koffi Olomidé, Vegedream, français d’origine ivoirienne, la Camerounaise Daphné, le Français Kevin Bonnet alias Keen’V, l’Ivoirienne Mathey, l’Ivoirien Kajeem et la Congolaise Céline Banza s’étaient succédé sur le podium, égaillant les mélomanes avec des messages de sensibilisation à la prévention et à la vaccination contre le Covid 19, tandis que les Ivoiriens découvraient pour la première sur scène l’Ougandais, Joël Sebunjo.

La 13ème édition du festival s’est à proprement achevé dimanche 13 septembre 2021 par des concerts dans la cité balnéaire de Grand-Bassam.

Annulé l’année dernière pour cause de Covid 19, le FEMUA 2021 a permis, cette année, aux mélomanes de renouer avec des spectacles de qualité lors de trois grands concerts. Des panels scientifiques, actions sociales, activités sportives étaient au programme de cette édition qui portait sur le thème « Alliance Afrique-Europe : paix et développement » avec le Sénégal pays invité d’honneur.

(AIP)

aaa/fmo