Cet article a été publié le: 27/06/22 16:49 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Filets sociaux productifs : le comité local de ciblage de Tougbo installé

Bouna, 27 juin 2022 (AIP)- La ministre de la solidarité et de la lutte contre la pauvreté, Myss Belmonde Dogo a procédé, vendredi 24 juin 2022, à l’installation d’un comité local de ciblage de nouveaux ménages éligibles au programme Filets sociaux productifs à Tougbo dans le département de Téhini.
Le comité local de ciblage, composé des autorités et des acteurs communautaires de la sous-préfecture de Tougbo est chargé, dans un premier temps, de faire la présélection des ménages fragiles, éligibles au programme des filets sociaux avant le travail d’enquête des services compétents.
Pour Myss Belmonde Dogo, il est nécessaire d’identifier les ménages qui vivent dans l’extrême pauvreté afin qu’ils bénéficient du programme des filets sociaux en vue de les faire sortir de la précarité.
« Tougbo est une localité de plus de 4000 âmes, et le gouvernement à travers mon département ministériel voudrait lancer ce processus pour sélectionner les prochains bénéficiaires des filets sociaux en confiant le premier niveau de responsabilité aux autorités et acteurs communautaires qui connaissent les populations », a-t-elle justifié.
Soucieuse du bien-être des populations de la région du Bounkani et singulièrement de Tougbo, la ministre de la Solidarité a demandé aux membres désignés au sein de ce comité de faire preuve de transparence dans le processus d’identification des bénéficiaires du programme.
La ministre a insisté  sur le fait que ce soit  les  plus nécessiteux qui soient concernés, afin d’ aider ces ménages plus vulnérables, ou rendus vulnérables notamment par des mouvements de populations. Elle a souhaité que les activités du comité se déroulent dans un esprit de convivialité, d’objectivité et de justice sociale au bénéfice de ces nouveaux bénéficiaires du programme.
Les bénéficiaires du projet filets sociaux productifs perçoivent une allocation trimestrielle de 36 000 Francs CFA, soit 12 000 FCFA par mois. Ce projet vise à assister les ménages vivant en dessous du seuil de pauvreté
(AIP)
on/tad/tm