Cet article a été publié le: 24/12/20 9:24 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Fin de la session ordinaire 2020 qui a définitivement installé le Sénat dans le paysage institutionnel ivoirien

Yamoussoukro, 24 déc 2020 (AIP) – La session ordinaire 2020 du Sénat ivoirien qui s’est refermée ce mardi 22 décembre 2020 à Yamoussoukro a achevé d’installer définitivement la seconde chambre du parlement de création nouvelle dans le paysage institutionnel du pays.

Mis en place en 2018 pour ne commencer ses activités véritablement qu’en 2019, le Sénat a connu d’intenses moments de travaux parlementaires et les passages devant la chambre des sages sont souvent redoutés par la plupart des commissaires du gouvernement en raison de la qualité des débats.

« On peut noter que les représentants du peuple prennent un grand soin à lire ces documents, à voir un peu les points qui ont besoin d’éclairages pour leur permettre de mieux fonder leurs choix, leurs décisions  qui est le vote du texte », s’était félicité récemment le ministre du budget et du portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo à la faveur des débats sur le budget 2021.

Au nombre des lois adoptées, quatre ont fait l’objet d’amendements et trois d’entre elles ont été étudiées en seconde lecture en raison de ce qu’elles n’avaient pas été adoptées en des termes identiques par  le Sénat et l’assemblée nationale.

Le ministre a  salué la mise en route  à certains moments de cette navette parlementaire qui est à maintes égards « une excellente chose parce qu’elle nous oblige à être beaucoup plus vigilants ».

Cette  année, outre la session ordinaire qui vient de s’achever, le Sénat a connu deux sessions extraordinaires. Au cours de ces trois sessions ce sont au total 69 lois qui ont été votées à l’initiative du Président de la République.

En plus, le  Sénat a poursuivi ses séances d’information parlementaire recevant cette année  la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA) , la Commission Electorale Indépendante(CEI) et le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH).

« Je voudrais féliciter l’ensemble des commissions permanentes ainsi que les groupes parlementaires constitués au sein de notre institution, sans oublier les sénateurs n’appartenant à aucun des deux groupes parlementaires, pour la qualité des débats que nous avons eus tout au long de cette année 2020 », a déclaré la vice-présidente du Sénat Sarra Sako Fadika qui présidait la séance solennelle de clôture.

La prochaine  session ordinaire  s’ouvrira le 12 avril 2021, a-t-elle fait savoir.

(AIP)

gso/tm