Cet article a été publié le: 5/07/22 15:28 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Fin de mandat pour trois membres du collège des conseillers de l’ARTCI

Abidjan, 05 juil 2022 (AIP) – Trois membres du collège des conseillers de l’Autorité de régulation des télécommunications de Côte d’Ivoire (ARTCI) ont achevé leur mandat d’une durée de six ans, a annoncé le président du conseil  de régulation, Dr Diakité Coty Souleimane, à l’issue d’une séance délibérative, mardi 05 juillet 2022 au sein de l’institution sise à Abidjan-Marcory.

Ce sont Mamadou Konaté, ancien directeur général de la poste de Côte d’Ivoire,  Paul Kangah, précédemment secrétaire exécutif de l’Union nationale des télécommunication (UNITEL) et Siaka Koné, ex directeur général de l’Agence ivoirienne de gestion des fréquences (AIGF) qui ont été nommés par le décret N° 2016-483 du 07 juillet 2016 en qualité de membres du conseil de régulation de l’ARTCI.

Selon Dr Diakité, les trois conseillers de régulation sortant ont contribué à la prise des décisions majeures par l’Autorité dans les différents secteurs régulés. Il s’agit notamment de la baisse constante des tarifs d’interconnexion, la définition des lignes directrices spécifique à l’itinérance nationale, l’approbation des lignes directrices pour l’identification des abonnés de téléphonie mobile ainsi que l’accord de partenariat signé avec la Police nationale pour la lutte contre la cybercriminalité.

“Grace à votre action, l’expertise de l’ARTCI a été reconnue et notre institution jouit d’une bonne réputation aussi bien au plan local qu’international” s’est-il félicité, indiquant que les trois membres sont parvenus à faire de l’ARTCI un régulateur de référence.

Le porte-parole des membres sortant, Mamadou Konaté s’est dit flatté par ses propos élogieux et a salué la collaboration des autres collègues durant son mandat. Il  reste persuadé que les personnes que le Gouvernement mettra à la disposition de conseil seront disponibles et à la hauteur de la tache.

Sous la houlette du premier président du conseil de régulation, feu Lémassou Fofana, l’ARTCI a renforcé ses bases dans les domaines de la régulation des télécommunications et technologies de l’information et de la communication, la régulation postale, la protection des données personnelles et de la vie privée ainsi que la sécurisation des systèmes d’information et la lutte contre la cybercriminalité. Sa vision est d’être un acteur clé de l’économie numérique.

(AIP)

zaar/ask