Cet article a été publié le: 20/06/22 16:50 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Fin du statut de réfugié pour les ivoiriens à compter du jeudi 30 juin (Ministère)

Abidjan, 20 mai 2022 (AIP)- La fin de l’exil des réfugiés ivoiriens prend effet jeudi 30 juin 2022, a annoncé, lundi 20 juin, à Abidjan, la ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Diaspora, Kandia Camara.

Mme Camara a proclamé la mise en œuvre de la clause de cessation du statut de réfugié ivoirien, lors de la célébration officielle de la 22ème journée mondiale du réfugié, autour du thème, « Toute personne a droit à la sécurité », doublée de l’annonce de la fin du Statut de réfugié ivoirien.

« Cette cérémonie marque d’un sceau indélébile, la fin d’un processus et confirme au monde entier la stabilité retrouvée de la Côte d’Ivoire », a-t-elle déclaré, en présence du Haut-commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Filippo Grandi, du Président Alassane Ouattara et du Vice-président, Koné Meyliet Tiémoko.

La fin du statut de réfugié ivoirien intervient suite à un processus initié en 2011, par le Président Alassane Ouattara, qui a abouti à la signature des accords tripartites entre la Côte d’Ivoire et les pays accueillant des réfugiés ivoiriens à la suite de la crise post-électorale, à savoir le Ghana, la Guinée, le Liberia, le Mali, la Mauritanie et le Togo, et le HCR, « pour aboutir à l’adoption d’une feuille de route sur les solutions durables à la situation des réfugiés ivoiriens », a-t-elle poursuivi.

La clause de cessation du statut de réfugié ivoirien est officiellement recommandée par l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), lors de la 72ème session de son Comité exécutif, tenu du 4 au 8 octobre 2021.

M. Filippo Grandi et la Ministre Kandia Camara, lors 22ème Journée mondiale du Réfugié.

Plusieurs actions menées par le Gouvernement ivoirien, depuis lors, ont milité en la faveur de l’adoption de la fin du statut de réfugié pour les ivoiriens. Parmi ces actions, l’on note l’adoption de la loi d’amnistie en décembre 2018, le lancement du dialogue politique avec l’opposition en décembre 2020, le retour de dirigeants de l’opposition de premier plan depuis février 2021, notamment de l’ex-président Laurent Gbagbo.

Sur plus de 350 mille ivoiriens ayant quitté le pays en raison des crises post électorales, 325 mille ont trouvé refuge dans les pays régionaux et 310 mille sont rentrés en Côte d’Ivoire. Reste environ 12 à 13 mille dans les pays d’accueil. Ils feront l’objet d’accompagnement afin d’acquérir des documents administratifs pour la résidence permanente dans ces pays d’accueil, a indiqué M. Filippo Grandi, pour qui « l’exemple de la Côte d’Ivoire est un modèle à suivre dans le monde ».

Au nom du président de la République, Koné Meyliet Tiémoko a assuré le HCR de la disponibilité du Gouvernement à poursuivre les actions en faveur d’une intégration des exilés rentrés au Pays. Il a garanti de la continuité des efforts de l’Etat pour la protection des réfugiés et la lutte contre l’apatridie.

L’on dénombre actuellement 2.234 réfugiés étrangers sur le territoire ivoirien, selon la Direction d’aide et d’assistance aux réfugiés et apatrides (DAARA).

(AIP)

eaa/fmo