Cet article a été publié le: 4/08/21 11:08 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Force 2015 appelle les trois grands leaders politiques à travailler pour la stabilité du pays

Dimbokro, 04 août 2021 (AIP) – Le président de Force 2015, Kangbé Charles Lopez dit Charles Gnaoré, a appelé les leaders politiques à travailler pour la stabilité de la Côte d’Ivoire, estimant que le pays ne doit plus connaitre des morts pour la conquête du pouvoir, lors d’une interview à l’AIP, à la faveur  de la célébration de la troisième édition de la journée de l’houphouëtisme initiée par ce mouvement  proche du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), dimanche 1er août 2021, à Dimbokro.

Saluant à sa juste valeur, la rencontre du 17 juillet 2021, entre Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo, M. Gnaoré a espéré que cette entrevue  va booster une vraie cohésion et réconciliation nationale dans le pays qui a besoin de tous ses fils pour sa construction.

« La meilleure manière pour nous d’offrir aux enfants et familles de toutes ces personnes tuées dans les crises, c’est une Côte d’ivoire stable et de paix », a-t-il dit, soulignant la nécessité de tenir compte du passé et des douleurs des familles meurtries par les crises socio-politiques.

Le président de Force 2015 a plaidé pour des paroles de paix en attendant une rencontre des trois grands leaders, Alassane Ouattara, Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo pour tracer les jalons d’une Côte d’Ivoire plus solidaire et rassemblée.

« Dieu seul donne le pouvoir à qui il veut et le reprend quand il veut. Alors  s’ils aiment vraiment la Cote d’Ivoire, ils doivent travailler à la stabilité de ce pays », a-t-il conclu.

Il a affirmé que pour les militants du RHDP, son parti politique, il n’y a pas de problèmes à avoir des frères  et des amis  dans le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) ou dans le Front populaire ivoirien (FPI). Car s’inscrivant dans la droite ligne de la vision de Félix Houphouët Boigny dont leur mentor Alassane Ouattara est le « digne successeur, le digne héritier ».

« Nous ferons de jour comme de nuit, la promotion de l’houphouëtisme qui est pour nous, la religion de paix, de cohésion  et de l’union », s’est-il engagé.

(AIP)

ik/fmo