Cet article a été publié le: 16/07/21 9:34 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Forces de sécurité et populations de Séguéla promeuvent la paix

Séguéla, 16 juil 2021 (AIP) – Dans le cadre du projet ‘’La paix par moi’’, des éléments de la gendarmerie et de la police nationales ainsi que certains de l’Office national de la protection civile (ONPC) ont pris part, jeudi 15 juillet à l’espace Madêgbê, à une journée porte ouverte et à un forum de discussions avec les autres composantes de la population de Séguéla afin de renforcer les liens entre ces différentes entités.

Pour le coordonnateur général du Regroupement des acteurs ivoiriens des droits humains (RAIDH), Fofana Souleymane, cet espace de communication vise à remettre d’aplomb le concept Armée-Nation, en facilitant les échanges entre les acteurs de la société civile et les forces de sécurité afin d’éviter les violences et atteintes aux droits de l’Homme.

Cette journée porte ouverte a permis aux responsables locaux de la gendarmerie, de la police et de l’ONPC, en l’occurrence le commandant Koyé Olivier, le commissaire Kouadio N’Guessan Noël, et Fongbé Mamadou, de tenir des stands et d’exposer sur leurs missions. Ce, dans l’optique d’encourager la communication avec le reste de la population et de réinstaurer la confiance.

« Notre rôle, c’est d’appuyer la population, c’est de l’aider (…) pour que la paix soit de mise », s’est exprimé le secrétaire général 2 de la préfecture, Tayoro Bruno, représentant le préfet Diarrassouba Karim.

Initié par le RAIDH, le projet ‘’La paix par moi’’ est soutenu par la Konrad-Adenauer Stiftung et l’Union européenne (UE). Prévus pour se dérouler dans 27 villes de la Côte d’Ivoire, les journées porte ouverte et les forums de discussions qui ont débuté en mars 2021 à Gagnoa se sont déjà déroulés dans plusieurs villes dont Oumé, Guiberoua, Aboisso et Oumé.

« C’est une très bonne chose. Ça nous permet de nous rapprocher encore plus des +corps habillés+, de ne pas avoir peur d’eux et de vivre dans la paix », a, pour sa part, déclaré le président de l’Union des communautés ivoiriennes résidant à Séguéla, Oulaï Jean.

Après Séguéla, le projet ‘’La paix par moi’’ qui prendra fin en décembre 2021 sera dans les localités de Toulepleu, Bloléquin, Duékoué, Abengourou, Bondoukou et Ferkessédougou.

(AIP)

kkp/cmas