Cet article a été publié le: 2/10/20 16:54 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Formation du GTTM national et du cadre Harmonisé à Jacqueville

Jaqueville, 02 oct 2020 (AIP)- Le Groupe technique de travail multi-Sectoriel (GTTM) national à la collecte et à l’analyse de la sécurité alimentaire prend part depuis, lundi 28 septembre 2020 à un atelier à l’hôtel Grand Roi de Jacqueville.

Des membres du cadre harmonisé d’identification, d’analyse des zones à risque et des populations en insécurité alimentaire et nutritionnelle en Côte d’Ivoire participent également à cette rencontre qui se tient sur  11 jours. Elle offre l’occasion aux parties prenantes d’être non seulement  sensibilisées sur l’importance du dispositif de la situation, mais aussi, instruites sur la méthodologie et les outils de collecte de données.

Les participants sont également formés  sur les outils de calcul, d’analyse et d’interprétation des indicateurs, ainsi que sur l’utilisation des résultats pour la formulation de politiques, en vue d’un suivi plus efficient de la sécurité alimentaires dans le pays.

L’inspectrice générale du ministère de l’Agriculture, Condé Touré Djénébou, représentant le ministre de tutelle a confié  qu’au regard de l’importance qu’accorde  le gouvernement ivoirien à la sécurité alimentaire en Côte d’Ivoire, les actions n’ont cessé de se multiplier dans ce sens depuis ces dernières années.

Mme Condé veut compter sur l’implication de chaque participant de sorte qu’au terme de l’atelier, le groupe de travail technique, multisectoriel national soit outillé et capable de conduire convenablement les missions de collecte, d’analyse et de diffusion d’information.

La représentante du ministre de l’agriculture, par ailleurs Commissaire générale du Salon de l’agriculture et de la recherche animale (SARA), a remercié les partenaires leurs collaborations.

Pour sa part, le chef de service des programmes du Programme alimentaire mondial (PAM), Bema  Aldy a signalé  700 millions de FCFA de 2017 ont été mobilisés dans le cadre de sa politique de soutien à la production agricole et d’appui aux petits producteurs dans plusieurs région du pays.  Cet appui a permis de mobiliser au total 4800 agriculteurs ruraux et soutenir la production, la conservation, la commercialisation, la nutrition sensible et à l’agriculture, ainsi que la gestion post récolte.

(AIP)

raz/bsb/ask