Cet article a été publié le: 20/03/21 11:26 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Fraude à l’électricité: Plus de 40 milliards de FCFA de préjudice en 2019 (ANARE-CI)

Dimbokro, 20 mars 2021 (AIP) – L’Autorité nationale de régulation du secteur électricité de Côte d’Ivoire (ANARE-CI) a estimé, à plus de 40 milliards de francs CFA, le préjudice subi par la Côte d’Ivoire en 2019 lié principalement à la fraude  à l’électricité, lors d’une rencontre d’information et de sensibilisation présidée, vendredi 19 mars 2021, par le secrétaire général de préfecture, Ve Kossonou Brigitte, à la préfecture de Dimbokro.

Le chef du service chargé du recours de l’ANARE-CI Yamoussoukro, Bessecon Achi, a exhorté les populations à avoir les bons réflexes qui épargnent des accusations de fraude. Il s’agit notamment d’éviter les raccordements illicites et les manipulations unilatérales  de son panneau de comptage.

M. Achi a indiqué que les fraudes à l’électricité sont punies par la loi, faisant savoir le dispositif répressif de la répression administrative consiste en la suspension de la fourniture d’électricité et le calcul d’une pénalité notamment la pénalité de constat ou la facture de redressement. Il a également parlé de la répression judiciaire qui fait encourir aux fraudeurs une peine d’emprisonnement  allant de un à cinq ans et une amende de 10 à 100 millions de francs CFA.

(AIP)

ik/fmo