Cet article a été publié le: 18/03/21 15:22 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Hamed Bakayoko, un engagement au service du Taekwondo ivoirien (Fédération)

Hambak Taekwondo

Abidjan, 18 mars 2021 (AIP)- La disparition du Premier ministre Hamed Bakayoko « est une grande perte pour la communauté Taekwondo ine ivoirienne » pour les actes qu’il a posés en tant que pratiquant et mécène, fait savoir la Fédération ivoirienne de Taekwondo (FITKD) dont il était « l’Etoile d’Etat ».

De son club, Saint-Paul, qu’il a intégré dès son jeune âge à ses fonctions ministérielles où son directeur de cabinet à l’Intérieur, Bamba Cheick Daniel était président de la fédération, le Premier ministre Bakayoko s’est toujours investi à la promotion de la discipline, rappelle un communiqué de la fédération de Taekwondo.

En 2012, il était présent au Palais des sports de Treichville, pour encourager le Comité directeur de la FITKD et les Eléphants Taekwondo ins, lors de la Coupe du monde Francophone, première compétition de Taekwondo d’envergure internationale organisée en terre ivoirienne.

En 2013, le « Golden Boy » était aux côtés de la communauté Taekwondo ine ivoirienne pour l’organisation à Abidjan de la Coupe du monde par équipes nationales, une première en Afrique.

En 2014, « HamBak » a parrainé la première promotion des Ceintures noires 6ème Dan et des Instructeurs internationaux Kukkiwon. Le président Bamba Cheick Daniel et le Comité directeur l’avaient élevé au grade de Ceinture noire 5ème Dan et lui ont remis un Dobok d’or.

« Lorsque son agenda le lui permettait, il enfilait son Dobok pour des entraînements réguliers dans le club de l’hôtel ivoire, n’hésitant pas à apporter sa contribution financière aux animateurs du club pour les motiver à maintenir le cap. Il a suscité la création de la Ligue de Taekwondo de Séguéla », souligne la fédération.

En juillet 2016, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Hamed Bakayoko avait associé son image à la cérémonie de décoration du président Bamba Cheick Daniel par la République de Corée.

Un mois plus tard, très heureux de l’exploit réalisé par le Taekwondo ivoirien à Rio De Janeiro, il était avec le ministre François Albert Amichia à l’accueil de Cissé Cheick Sallah et Ruth Gbagbi, médaillés olympiques, en présence de l’ex-Premier ministre Daniel Kablan Duncan.

« Assurément, Hamed Bakayoko était un mécène qui a contribué à donner une ossature nationale et internationale au Taekwondo ivoirien », mais « mon plus grand regret aujourd’hui, est le fait qu’il ne soit pas aux côtés du chef de l’Etat pour la future inauguration du Centre sportif, culturel et des TIC Ivoiro-Coréen Alassane Ouattara », regrette le Président Bamba Cheick Daniel.

L’édifice est en fin de construction dans la commune d’Adjamé 220 logements, vers Cocody.

Décédé le mercredi 10 mars d’un cancer en Allemagne, Hamed Bakayoko sera inhumé, vendredi 19 mars 2021 à Séguela après l’hommage de la nation, de son parti politique et des jeunes dont il était un symbole de réussite, de générosité et de partage.

(AIP)

aaa/fmo