Cet article a été publié le: 5/09/21 19:37 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Hommage des populations à Émile Constant Bombet « bâtisseur » du village de Padiegnan

Abengourou, 05 sept 2021 (AIP)-Une journée d’hommage a été organisée, samedi 04 septembre 2021, par les populations de Padiégnan, village situé dans la sous-préfecture de Yakassé Feyassé (Est ivoirien) pour exprimer leur reconnaissance au ministre d’Etat, Emile Constant Bombet pour avoir posé en 1976 alors qu’il était sous-préfet d’Abengourou, les jalons du développement de Padiégnan devenu aujourd’hui une cité moderne.

Les fils et cadres du petit bourg de 5000 âmes mobilisés autour du Nanan Akassimadou III, douzième chef du village de Padiégnan ont rendu un vibrant hommage et honoré publiquement « le libérateur et bâtisseur » de la coquette cité, le ministre d’Etat, Emile Constant Bombet qui a fait lotir et bâtir magnifiquement le village en une année seulement de 1975 à 1976.

Le petit village isolé et enclavé « dormant dans l’obscurité », quand le sous-préfet Bombet a encouragé les parents à vaincre la crainte et la peur de construire au risque de perdre la vie en créant les conditions morales et matérielles pour l’épanouissement des populations et tracé les sillons du développement de Padiégnan en inculquant aux populations « l’Agnitiè » le savoir-être, le savoir-vivre et le savoir-faire en langue Agni.

Aujourd’hui, 45 ans après, Padiégnan bénéficie d’électricité, de l’eau potable et de nombreuses infrastructures sanitaires et éducatives.  De belles constructions, les rues bien tracées et propres, plusieurs quartiers dont le quartier Bombet a changé de statut pour devenir une cité moderne et ouverte sur l’extérieur où règne la cohésion sociale.

« Nos grands-parents vous disent « Dâ dâ mô » (merci pour l’éternité) artisan de ces belles bâtisses qui continuent de faire la fierté de la population de Padiégnan », a exprimé le porte-parole de la population, Dr Allou Manizan, président de la Mutuelle de développement économique et social de Padiégnan (MUDESPA).

L’illustre serviteur de l’Etat, Constant Bombet, ancien ministre de l’Intérieur a été élevé au rang de dignitaire Agni du royaume de l’Indénié avec nom de règne Nanan Kouakou N’Draman II, premier chef fondateur du village de Padiégnan et son épouse faite reine mère du nom d’Ama Ebilago.

Le ministre Emile Constant Bombet a salué l’acte républicain et d’exemplarité avant d’exprimer aux populations de Padiégnan son infinie admiration pour la leçon de fraternité vraie, une première, dit-il, “dans ses anales de relations humaines”. Il a déclaré le jumelage de Padiégnan et Gouénié son village dans le département de Bangolo pour que leurs descendants consolident et pérennisent la fraternité agissante.

Le village de Padiégnan est situé à 2 km de Yakassé-Féyassé, le Chef-lieu de sous-préfecture sur un relief de plateau et entouré de collines. Il a été créé dans la seconde moitié du 18è siècle par Nanan Kouakou N’draman, fils aîné de Nanan Adou Kpangny, fondateur de Yakassé-Féyassé.

Le nom Padiégnan, vient de l’expression « Wô ÊPË Adiè Egnan » qui signifie en langue Ashanti du Ghana « là où trouver ce que vous cherchez ».

(AIP)

nam/fmo