Cet article a été publié le: 18/03/21 9:01 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Hommage du RHDP à l’ex-Premier ministre Hamed Bakayoko au stade d’Ebimpé

Abidjan, 18 mars 2021- Les militants du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), dans la tristesse et la consternation au stade olympique Alassane Ouattara d’Ebimpé, ont rendu hommage au Premier ministre Hamed Bakayoko, l’un des militants de premier rang, décédé le 10 mars 2021à Fribourg, en Allemagne.

Les militants, d’Abobo, la commune dont il était le maire, d’Adjamé où il a fait son enfance, ainsi que des autres communes d’Abidjan, se sont déplacés, képi à la tête, tee-shirt à l’effigie du défunt, sifflet et vuvuzela à la bouche, pour rendre un dernier hommage au « Golden Boy », surnom affectueux de l’illustre disparu.

Le public, avec à sa tête le directeur exécutif du parti présidentiel, Adama Bictogo, a tenu, dans des termes empreints d’émotion et d’espoir pour l’avenir du parti et du pays, à saluer la mémoire du combattant de première heure dont les forces n’ont pu résister au « décret divin ».

« Depuis le 08 mars, date de ton anniversaire, tu ne m’as plus répondu. Hélas ! Toi, le grand combattant, tu as dû abdiquer face au décret divin. Le seul combat que tu n’auras pas gagné, c’est celui-là », a laissé entendre M. Bictogo devant un public en délire, difficile à contenir.

Les jeunes leaders du parti pour qui Hamed Bakayoko, le « self made man », était un exemple, se sont engagés à poursuivre l’œuvre d’une Côte d’Ivoire solidaire et réconciliée.

Loin de toute adversité et dans un élan de solidarité, l’opposition politique a marqué sa présence. A l’exemple président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’guessan, frappé de sidération, qui a salué la mémoire du « précieux facilitateur qui a toujours gardé à l’esprit la réconciliation des ivoiriens ».

Le représentant d’Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS) a relevé, pour sa part, que Hamed Bakayoko a transcendé toutes les divergences politiques. « Homme de compromis et du consensus, il est un symbole d’unité et de cohésion », a-t-il souligné.

L’hommage à l’ancien chef du gouvernement ivoirien s’est poursuivi avec une veillée artistique qui a rassemblé sur un même podium plusieurs grands noms de la musique africaine, notamment Fally Ipupa, Koffi Olomidé et Maître Gims, tout comme des footballeurs professionnels, Samuel Eto’o fils, Adebayor, et autres qui ont tenu à marquer leur présence au stade olympique d’Ebimpé (Anyama).

(AIP)

bsb/kp

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.