Cet article a été publié le: 18/01/23 15:06 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ A la 14e session du CPCO, Sidi Touré appelle à une gestion plus équilibrée des ressources maritimes

Abidjan, 18 jan 2023 (AIP) – Le ministre ivoirien des Ressources animales et halieutiques, Sidi Tiémoko Touré, a appelé à « une gestion plus équilibrée et à une conservation intelligente » des ressources maritimes, le 13 janvier 2023 à Accra, au Ghana, lors de la 14e Conférence des ministres des Etats membres du Comité des pêches du Centre Ouest du Golfe de Guinée (CPCO).

En sa qualité de président sortant de la Conférence des ministres, il a expliqué à ses homologues que ceci est le seul moyen pour stimuler la croissance économique, tout en protégeant les écosystèmes océaniques et côtières. Ce qui permettra, à l’en croire, de promouvoir la croissance des secteurs productifs existants, et d’accroitre le développement des industries bleues émergentes et des chaînes de valeur.

En ce qui concerne la sous-région, le ministre ivoirien suggère de fédérer les actions fortes et courageuses qui constitueront une réponse à la vulnérabilité des populations côtières et la transformation des économies des Etats membres.

Sur le bilan de son année d’exercice à la tête du CPCO, Sidi Touré note des résultats satisfaisants. Il s’agit notamment du maintien du dialogue entre Etats membres ainsi que les partenaires techniques et financiers pour le développement concerté et harmonisé des ressources partagées entre ces Etats, de l’accueil des ministres du Ghana et du Liberia en Côte d’Ivoire en vue du renforcement de la coopération halieutique sur des sujets d’intérêts communs, de la signature du protocole d’accord avec la CEDEAO et de l’adoption d’un plan de travail biannuel 2023/2024.

Dans les relations avec les institutions internationales, son mandat a été aussi marqué par la signature d’un protocole d’attente entre le CPCO et l’Organisation internationale du travail (OIT) dans la promotion du travail décent dans la chaine de valeur du secteur de la pêche et de l’aquaculture. Et enfin, du maintien du dialogue avec les partenaires traditionnels de l’organisation sous régionale avec pour résultat, le renouvèlement de l’accord de financement de la 3e phase du Projet renseignement et appui au suivi, du contrôle et de la surveillance des pêches en Afrique de l’Ouest (GTAO) avec le financement du Royaume de la Norvège au CPCO.

Cependant M. Touré reconnaît que beaucoup reste à faire. Il s’agira, par exemple, de doter l’organisation de moyens humains et financiers à même de lui permettre de participer plus efficacement à la gestion des ressources maritimes.

Le CPCO a été créé le 7 novembre 2007 à Cotonou, au Bénin. Il est doté d’un Secrétariat général, d’un Comité consultatif de coordination (CCC) et de la Conférence des ministres. La Côte d’Ivoire a été désignée à la présidence de la Conférence des ministre lors de la 13e session tenue du 15 au 17 décembre 2021.
(AIP)
cmas