Cet article a été publié le: 24/06/21 16:39 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ António Guterres salue le partenariat « indispensable » entre l’ONU et l’Union européenne

Abidjan, 24 juin 2021 (AIP)- Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a qualifié l’Union européenne (UE) de « partenaire vital » qui « sert d’inspiration au monde » lors d’un discours solennel adressé au Parlement européen, jeudi 24 juin 2021.

« Nous vivons à une époque où le partenariat stratégique entre l’Union européenne et les Nations Unies est plus indispensable que jamais », a déclaré le Secrétaire général, qui est à Bruxelles pour rencontrer les dirigeants européens et les autorités belges. Il s’agit de son premier voyage à l’étranger depuis qu’il a été reconduit dans ses fonctions pour un second mandat.

Lors de son discours devant les membres du Parlement européen, le Secrétaire général a déclaré que la contribution à une coopération mondiale plus efficace serait une priorité pour son second mandat.

« Nous sommes à la croisée des chemins et la situation peut aller dans un sens ou dans l’autre : rupture ou percée. L’effondrement et la crise perpétuelle ou la percée menant à un avenir plus vert, plus sûr et meilleur pour tous. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour favoriser les avancées », a-t-il déclaré.

M. Guterres a remercié l’Union européenne pour son soutien aux Nations Unies, notamment par le biais de dons humanitaires et de contributions au mécanisme COVAX. Les Etats Membres de l’UE se sont récemment engagés à donner au moins 100 millions de doses de vaccin contre la Covid-19 aux pays dans le besoin d’ici à la fin de 2021.

Il a toutefois appelé à un plan de vaccination mondial, exhortant l’UE à utiliser son influence en tant qu’acteur mondial pour contribuer à garantir un accès juste et équitable aux vaccins pour tous. Le monde a besoin de 11 milliards de doses de vaccins pour atteindre l’objectif de vacciner 75% de la population mondiale.

« L’équité en matière de vaccins n’est pas seulement le plus grand test moral de notre époque. C’est aussi une question d’efficacité (…). Nous devons intensifier l’effort mondial de vaccination », a déclaré M. Guterres aux députés européens sous des applaudissements nourris.

Un rôle moteur dans le domaine du climat
En ce qui concerne les engagements en matière de climat, l’UE a « montré la voie », a déclaré M. Guterres, notamment par le biais de son « Green Deal », un engagement visant à atteindre zéro émission nette d’ici 2050.

« Cette volonté de parvenir à zéro émission nette doit devenir la nouvelle norme pour tout le monde, partout, pour tous les pays, toutes les entreprises, toutes les villes et toutes les institutions financières », a-t-il déclaré, en demandant que ces engagements soient étayés par des dates précises pour la fin des subventions et du financement des combustibles fossiles. « Il faut également des plans crédibles pour réduire de moitié les émissions d’ici à 2030 au plus tard », a-t-il ajouté.

La confiance doit également être rétablie entre les pays développés et les pays en développement, et M. Guterres compte sur l’UE pour devenir un « puissant bâtisseur de ponts » dans la perspective de la COP26, la conférence des Nations Unies sur le changement climatique qui aura lieu à Glasgow en novembre.

Au cours de sa visite à Bruxelles, M. Guterres a également rencontré la Commission européenne et a tenu une session avec les chefs d’Etat et de gouvernement du Conseil européen. Le Secrétaire général a exhorté l’UE à « défendre les valeurs universelles et les droits fondamentaux et à aider à montrer la voie ».

S’exprimant aux côtés de M. Guterres à son arrivée pour la réunion avec les dirigeants de l’UE, le Président du Conseil européen, Charles Michel, a déclaré que l’UE et l’ONU « partagent le même ADN ».

« Nous sommes totalement convaincus que l’approche multilatérale est l’approche utile et nécessaire pour résoudre durablement les difficultés auxquelles le monde est confronté », a déclaré M. Michel, un appel repris par la Présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen et le Président du Parlement européen David Sassoli.

« Nous vous soutenons dans votre travail inlassable pour renforcer le multilatéralisme et améliorer l’ordre fondé sur des règles au niveau mondial », a déclaré Mme von der Leyen en accueillant le Secrétaire général à la Commission européenne.

M. Guterres a également rencontré le Premier ministre belge, Alexander De Croo, ainsi que la Vice-Première ministre et ministre des Affaires étrangères, Sophie Wilmès et la ministre de la Coopération au développement, Meryame Kitir. Il est également prévu qu’il ait une audience privée vendredi avec le roi et la reine des Belges, qui est une défenseure des Objectifs de développement durable.

(AIP)

ask