Cet article a été publié le: 6/07/22 20:22 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Blaise Compaoré annoncé pour un processus de réconciliation au Burkina Faso

Abidjan, 06 juil 2022 (AIP)- Le porte-parole du gouvernement ivoirien, Amadou Coulibaly, a fait savoir au sortir du conseil de ministres du mercredi 06 juillet 2022 à Abidjan, que des dispositions sont en train d’être prises pour permettre à l’ancien président du Burkina Faso, Blaise Compaoré, de participer au processus de réconciliation en cours dans ce pays.

“Le quatrième point de divers a concerné les contacts qui ont été pris avec la Côte d’Ivoire en vue de permettre la participation de l’ancien président du Burkina Faso, M. Blaise Compaoré au processus de réconciliation qui a lieu actuellement au Burkina Faso. A la suite de ces contacts que le président du Burkina Faso, le lieutenant-Colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, a eus avec la Côte d’Ivoire, des dispositions  sont en train d’être prises afin de permettre au président Blaise Compaoré de participer au processus de réconciliation qui est engagé dans son pays”, a indiqué M. Coulibaly.

Le président burkinabè va rencontrer, vendredi 08 juillet 2022, ses prédécesseurs que sont Roch Marc Christian Kaboré, Blaise Compaoré,  Michel Kafando, Yacouba Isaac Zida et Jean-Baptiste Ouédraogo.

Selon l’Agence d’informations du Burkina Faso (AIB), cette rencontre va s’articuler autour des questions liées à l’intérêt supérieur de la nation burkinabè. Cette rencontre “importante” n’entravera  pas les poursuites judiciaires engagées contre certains des anciens présidents du Burkina Faso, précise un communiqué de la présidence du Faso.

Chassé par la rue, Blaise Compaoré a quitté le pouvoir après 27 ans de règne. Depuis sa démission le 31 octobre 2014, il vit en Côte d’Ivoire. Il a été condamné par contumace à perpétuité en avril 2022, pour sa responsabilité dans l’assassinat du président Thomas Sankara et de ses 12 compagnons lors du coup d’État du 15 octobre 1987.

(AIP)

sdaf/cmas