Cet article a été publié le: 1/07/21 11:20 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Célébration des 100 ans du parti communiste : le président Xi Jinping vante l’essor « irréversible » de la Chine

Abidjan, 1er juil 2012 (AIP)- Le président Xi Jinping a vanté jeudi 1er juillet 2021, l’essor « irréversible » de la Chine, jadis colonisée et désormais deuxième puissance mondiale, lors de la célébration des 100 ans du parti communiste, rapportent des médias internationaux.

“Le temps où le peuple chinois pouvait être foulé aux pieds, où il souffrait et était opprimé est à jamais révolu “, a déclaré Xi Jinping dans son discours adressé à la Nation.

Après des allusions aux guerres de l’Opium, au colonialisme occidental et à l’invasion japonaise, il a loué le Parti communiste chinois (PCC) pour avoir permis l’augmentation du niveau de vie et restauré la fierté nationale.

“Le peuple chinois s’est levé”, a-t-il proclamé devant une foule de jeunes et de membres du Parti réunis sur la place Tiananmen, célébrant la sortie de centaines de millions de personnes de l’extrême pauvreté en quelques décennies.

“La grande renaissance de la nation chinoise est entrée dans un processus historique irréversible”, s’est-il félicité, adressant ainsi un signal à Washington, qui décrit régulièrement Pékin comme un rival politique et économique.

Cents coups de canon ont tonné à Pékin pour marquer le centenaire. La patrouille acrobatique de l’armée de l’air, composée d’avions de chasse, a survolé la place Tiananmen, traçant dans le ciel des gerbes colorées rouge, jaune et bleu.

Des hélicoptères ont également formé le chiffre “100”, tandis que d’autres portaient un drapeau du parti, faucille et marteau jaunes sur fond rouge.

L’essence du PCC désormais, c’est d’éliminer toute possibilité de soulèvement ou de révolution. C’est une différence fondamentale avec l’ère de Mao. A l’époque, le parti menait et encourageait la révolution en permanence. Xi se réclame de Mao, mais sa principale différence avec Mao est à l’image de la transformation du parti, ce n’est pas un leader d’extrême-gauche révolutionnaire, mais un leader d’extrême-droite nationaliste, relève la presse étrangère.

Le Parti communiste est un parti porté au pouvoir par Mao Zedong en 1949 et qui reste au cœur de la vie des Chinois. Fondé par une poignée d’intellectuels en juillet 1921 dans un quartier Shanghai encore divisée en concessions étrangères, le PCC dirige sans partage la Chine, qu’il entend continuer à imposer sur la scène internationale. La maison où a été lancé le Parti a été transformé en musée.

(AIP)

oy/eaa