Cet article a été publié le: 16/04/22 14:56 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Convention du travail maritime: Oman porte à 100 le nombre de ratifications 

Abidjan, 16 avr 2022 (AIP)- Le sultanat d’Oman est devenu le 100ème État membre de l’Organisation internationale du Travail (OIT) à ratifier la Convention du travail maritime, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée au siège de l’OIT à Genève, annonce un communiqué de l’agence onusienne.

Désormais, plus de 96% du tonnage brut des navires dans le monde est couvert par cette norme internationale qui s’applique également à la plupart des pays fournisseurs de main-d’œuvre maritime dans le monde.

« L’adhésion du sultanat d’Oman à la Convention du travail maritime confirme notre position historique de nation maritime de premier plan dans la région. Cette ratification réaffirme l’engagement de mon pays à respecter les dispositions de la convention afin de parvenir à un travail décent pour les gens de mer. Nous n’épargnerons aucun effort pour sauvegarder les droits du travail des gens de mer », a déclaré l’ambassadeur d’Oman, Idris Abdul Rahman Al Khanjari.

Le Directeur général de l’OIT, Guy Ryder, qui a reçu l’instrument de ratification, l’a décrit comme une étape importante.

« C’est un grand plaisir d’accueillir la 100e ratification de la Convention du travail maritime 2006, et de voir comment le Sultanat d’Oman, une nation maritime de longue date, a montré la voie aux autres pays de la région. En effet, Oman devient le premier membre du Conseil de coopération du Golfe à se joindre aux efforts mondiaux visant à garantir un travail décent aux gens de mer et une concurrence loyale aux armateurs », a-t-il dit.

Selon M. Ryder, « cette ratification marque un tournant mondial et célèbre le courage des gens de mer, des armateurs et des gouvernements qui, en 2006, ont osé rêver d’une convention de l’OIT qui consoliderait 70 conventions et recommandations adoptées précédemment. Depuis lors, la Convention du travail maritime est devenue une référence mondiale pour l’industrie maritime et le quatrième pilier du régime maritime international ».

« Nous nous félicitons de la ratification par Oman de la Convention du travail maritime », a déclaré le secrétaire général de la Fédération internationale des ouvriers du transport, Stephen Cotton.

Le secrétaire général de la Chambre internationale de la marine marchande, Guy Platten, a également souligné l’importance de cette ratification.

Adoptée par les États Membres de l’OIT en février 2006, la Convention a rassemblé un grand nombre de normes du travail existantes dans l’industrie qui ne reflétaient plus les conditions de vie et de travail contemporaines, avaient un faible taux de ratification ou des systèmes d’application et de conformité inadéquats. En combinant ces instruments souvent très détaillés en une seule convention, les pays peuvent plus facilement réglementer et appliquer des normes industrielles cohérentes dans le monde entier.

(AIP)

aaa/cmas